génération Z : revue de presse 30 juin

auteur 

Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z

    Plus d'informations sur Eric Delcroix :
  • facebook
  • flickr
  • googleplus
  • linkedin
  • pinterest
  • skype
  • twitter
  • youtube
Génération Z by Ryno Reevo sur deviant art

Génération Z by Ryno Reevo sur deviant art

Non ce n’est pas le début des vacances… mais un passage en Allemagne et aussi, je dois bien l’avouer une activité autour de la coupe du monde de football. Il faut dire que c’était assez difficile de résister au match de l’équipe de France (en compagnie d’au moins une z 😉 et de regarder le second match de ce lundi, sujet de discussion évidemment ce week-end 😉

Toutefois, je ne vous ai pas oublié avec cette revue de presse sur la génération Z que je date du lundi 30 juin…

Le grand gagnant, car tout le monde en parle est le slideshare présenté dans la revue de presse sur la génération Z de la semaine dernière.

Generation-z.fr dans les médias français

Une fois n’est pas coutume je commencerai la revue de presse sur la génération Z de la semaine écoulée par 2 liens vers des médias français qui ont été largement commentés ou relayés… De plus, je suis impliqué dans ces informations 🙂

Pour M6, pour avoir « travaillé » avec Vicky Bogaert à la préparation de ce qu’elle allait annoncé lors du 1945, et pour Atlantico, pour avons répondu aux questions mais ce n’est pas moi qui ai trouvé ce titre…

Donc, voici les 2 minutes 😉 pendant le 1945 de Vicky Bogaert qui à très bien synthétisé à mon sens ce qu’est la génération Z sans faire du sensationnel grand public, ni de l’anti jeunesse 😉

Pour Atlantico, je pense qu’ils ont remarqué l’étude Rencontrez la génération Z et oubliez tout ce que vous avez appris des Y sorti les semaines précédentes (voir la précédente revue de presse) et m’ont demandé de répondre à quelques questions.

Par contre, je ne suis pour rien dans le titre : Et maintenant, la génération Z… et ça ne va pas en s’arrangeant.

Je dois avouer que je ne comprends pas la seconde partie du titre… même si j’ai pu dire que cela n’irait pas en s’arrangeant en parlant du fossé que certains sont en train de creuser entre eux et la génération Z, mais cela n’est pas dans l’esprit de ce que j’ai pu dire, ni dans le sens de l’article comme certains l’on relevé dans les réseaux sociaux… donc, choix de la journaliste, choix de la rédaction ?

11ème édition de Ludovia

Continuons dans le secteur francophone avec l’annonce de l’ouverture des inscriptions pour la 11e édition de Ludovia.

Cette année :Numérique & éducation, entre consommation et création. Nous sommes en plein coeur de l’éducation de la génération Z !

Cette année, je ne suis pas encore certain de pouvoir me rendre à Ludovia mais ce n’est pas pour autant que vous devez bouder ce rendez-vous 🙂

Multitasking multi écrans des jeunes pendant la coupe du monde

51% des 18-24 ans se sont livrés au multitasking multi écrans pendant France – Honduras. Oui, les jeunes discutent sur réseaux sociaux et dialoguent avec d’autres personnes pendant les matchs de la coupe du monde !

quel multitasking multi écrans pendant France - Honduras ?

quel multitasking multi écrans pendant France – Honduras ?

En complément, j’aurais bien aimé savoir qui composait les 3,8% de personnes qui ont suivi le match sur Internet via un site ou une appli.

Le compte rendu de l’enquête est disponible via Offremedia

Les Y sont les nouveaux vieux ; voici tout ce que vous devez savoir sur la génération Z

Évidemment quand business insider publie un article qui a pour titre Millennials Are Old News — Here’s Everything You Should Know About Generation Z cela fait du bruit, beaucoup de bruit outre-Atlantique. Je m’en fait l’écho moi aussi.

Quelques uns des intérêts de la génération Z

Quelques uns des intérêts de la génération Z

Hayley Peterson, l’auteur de l’article, explique que les services marketing commencent à cibler la nouvelle culture des jeunes qui grandissent rapidement en nombre et en influence : la génération Z et que la rédaction a décidé de découvrir qui ils sont et ce qu’ils mangent et achètent !

checklits pour se connecter à la generation Z

Elle s’appuie sur l’étude Sparks & Honey (revue de presse précédente : Rencontrez la génération Z et oubliez tout ce que vous avez appris des Y)

Donc rien de surprenant de trouver des « poncifs » désormais : plus entreprenants, ils veulent changer le monde, sont très individualistes (Dan Schawbel dit d’eux : «Alors que la génération Y cherchent des mentors, la génération Z est plus à propos de s’aider eux-mêmes.»), ils s’inquiètent de l’économie y compris la criminalité, la politique, la sécurité d’emploi de leurs parents, ou le coût des marchandises.

Côté dépense : la génération Z dépensent plus d’argent (même si elle est économe) sur ​​la nourriture et les boissons que toute autre chose, et leur restaurant préféré est le Starbucks, selon la plus récente enquête semestrielle de Piper Jaffray des adolescents. Nike est leur principale marque de vêtements, suivie par Forever 21, Action Sports Marques, American Eagle et les Polo Ralph Lauren. En plus, ils manquent de fidélité aux marques

Le cauchemar du retail : la génération Z

Business insider lorsqu’il tient un sujet ne le lâche pas aussi facilement et c’est toujours Hayley Peterson qui s’y colle, donc pas mal de redites. Un second article : Generation Z Is A Complete Nightmare For Retailers complète le précédent article de cette revue de presse.

Toujours influencé par la lecture de l’étude Sparks & Honey (revue de presse précédente : Rencontrez la génération Z et oubliez tout ce que vous avez appris des Y) c’est la face commerciale qui est mise en avant cette fois avec leur influence sur les achats dans les familles pour les jouets, l’épiceries, et les vêtements.

Même si ils ne possèdent pas encore d’un véritable revenu, ils pèsent quand même 44 milliards de dollars par an (près de 70 $ par mois d’argent de poche soit environ 50 €).

Leur manque de fidélité à la marque est évidemment mis en avant. Les produits eux-mêmes sont plus importants pour la génération Z que les marques qui les produisent, et ces consommateurs vont changer facilement de marques à la recherche de la meilleure qualité.

Conséquence, ils fréquentent moins les centres commerciaux et de nombreuses marques pour ados dans les centres commerciaux, tels que Abercrombie & Fitch, Aéropostale, American Eagle voient leurs ventes en baisse.

Si la génération Y adolescente était fan de fringue, la génération Z préfèrent la nourriture et les boissons

Pour atteindre les plus jeunes générations de consommateurs, les entreprises doivent engager la discussion avec eux sur plusieurs plates-formes de médias sociaux et ne jamais tenter d’étouffer la conversation au sujet de leurs produits (ne pas modérer ou cacher les commentaires négatifs), selon Kathy Savitt (Lockerz).

L’alphabétisation absurde de la société

Dans les médias sociaux, à la suite de l’article Atlantico ou du passage sur M6, je voyais des commentaires qui évoquaient l’absurdité de l’alphabétisation de la société. Ils rejoignent le point de vue de Robert Fulford : From Gen X to Gen Z — the absurd alphabetification of society.

Pour info, seul un article mentionnait cette réaction…

Qui est Robert Fulford ? Un journaliste, rédacteur en chef et essayiste canadien (Toronto). Généralement ses écrits sont proche du centre ou de la droite  et « marquent » le paysage audio-visuel canadien.

couverture du livre Génération X de Douglas Coupland

Génération X de Douglas Coupland

Robert Fulford considère que Douglas Coupland l’auteur de Génération X: Contes pour une culture accélérée en 1991 est à l’origine de la dérive par le marketing (autrement dit son utilisation) de la génération X, même si il reconnait que l’expression avait été utilisée plus tôt.

Ensuite la génération Y est apparu, et, plus récemment, la génération Z.

Trier la société en vagues sur la base de l’âge peut être commercialement utile, mais cela devient un problème quand cela affecte la façon dont les gens eux-mêmes et les autres se voient. Ensuite, malédiction, car c’est un obstacle à la compréhension, un rétrécissement de l’idée de la société elle-même.

Toujours selon l’auteur, tout cela a commencé bien avant, avec la création du concept de the teenager en remplacement de l’adolescent, ce qui a conduit les adolescents à travers le continent à se considérer comme une classe distincte.

Il faut attendre la fin de l’article pour savoir que c’est une réaction à l’étude Sparks & Honey pour en arriver à la conclusion que cela encourage les jeunes à être trop facilement satisfaits de leur statut. Et cela implique que l’opinion collective est plus importante que l’indépendance personnelle et la croissance individuelle.

Voilà des arguments pour ceux qui contestent la notion des générations alphabétiques 😉

Élection et Génération Z

Il est toujours intéressant d’entendre un Z parler de sa génération… C’est le cas dans ce billet de Grace Debora en Indonésie : election and Generation Z

«En l’occurrence, l’élection présidentielle de cette année en Indonésie serait la première élection où une partie des plus anciens de la génération Z sont en mesure de voter. Génération Z moi-même, je vois tous les jours l’euphorie pour les élections, des amis partageant des nouvelles et des blogs sur les candidats en plus des échanges sur tous les médias sociaux que je possède : Facebook, Twitter, Path, et ​​bien plus encore. Beaucoup de mes amis « Unfriend » ou « unfollow » même quelqu’un qui supporte un autre candidat.»

Elle explique qu’il est dans leur culture générationnelle de s’exprimer publiquement à travers les médias et d’exprimer leur conscience lors des événements sociaux et politiques au niveau local ou à l’échelle mondiale.

J’espère juste que les politiques me lisent !

Les adolescents d’aujourd’hui sont sages

The Centers for Disease Control a sorti fin mai un gros rapport sur l’état de santé des américains.

Vox dans l’article Today’s teenagers are the best-behaved generation on record en tire quelques chiffres et graphiques sur la santé de la génération Z !

Le taux de natalité chez les adolescentes est à un niveau historiquement bas. Il est à associer avec une baisse importante du taux d’avortement chez les adolescentes.

Le taux de natalité chez les adolescentes est à un niveau historiquement bas

Le taux de natalité chez les adolescentes est à un niveau historiquement bas

Les ados ont des rapports sexuels protégés

Les adolescentes utilisent des contraceptifs

Les adolescentes utilisent des contraceptifs

Même si on enregistre une légère baisse depuis 2002, les jeunes utilisent la contraception.
De « fortes » baissent dans les drogues et l’alcool

Les

Les « grands ados » consomment moins d’alcool et de drogues que leurs aînés

Seule la marijuana est en hausse, passant au dessus de la cigarette (tabac) ! Pour le reste, ils sont plus sages que nous !

Comment nous pouvons aider la génération Z à changer le monde

Encore un nouveau terme pour désigner la génération Z : l’iGeneration dans l’article de  (Président et CEO d’Altegris Investments et fondateur de Natural High) dans le huffingtonpost : Gen Z: How We Can Help Them Change the World.

Il n’est pas d’accord avec les critiques émissent par les générations précédentes sur les jeunes : génération de paresseux, insociable et complètement dépendants de la technologie; ils n’ont pas de voiture, etc.

Les générations précédentes devraient peut-être considérer que le problème est dans leurs perspectives sans fondement et que nous nous devrions au contraire en apprendre davantage sur la façon dont ces natifs numériques fonctionnent afin que nous puissions mieux les atteindre.

Pour Jon Sundt, la génération Z va améliorer le monde d’une manière que nous ne pouvons même pas imaginer. Le monde change et la génération Z est à l’avant-garde !

Pour les atteindre, il croit en la puissance de la narration pour enflammer la conversation avec la génération Z.

J’ajouterai que le mot n’est pas lâché, mais le storytelling est souvent évoqué actuellement dans le monde du marketing 😉

Faire rencontrer Dieu à la génération Z

Comme pour la plupart des articles de la semaine, c’est Meet Generation Z: Forget Everything You Learned About Millennials qui a déclenché l’article sur ce blog religieuxMeet Generation “Z”.
C’est une tentative d’extraction de quelques points intéressants ayant des implications dans l’évangélisation. Voici la liste des points… pour l’usage qui peut en être fait, il faudra vous reporter à l’article 😉

  • ils sont impatients de commencer à travailler
  • ils ont l’intention de changer le monde
  • Ils ont grandis pendant la grande récession
  • Ils ont appris que les choix traditionnels ne garantissent pas le succès
  • Ils sont à la fois individualistes et collaboratifs et s’inquiètent de l’économie et de l’environnement
  • Ils sont beaucoup plus ouvert au multi-racial et ethnique que les générations précédentes et leurs cercles sociaux sont mondiaux
  • Les rôles de genre traditionnels ont été contestées
  • Ils vivent dans des maisons multi-générationnelles
  • Ils recherchent la connaissance et son autodidacte
  • Ils utilisent les médias sociaux comme un outil de recherche
  • Leur durée d’attention est plus courtes
  • Ils communiquent avec des symboles et des images
  • Ils passent beaucoup de temps avec les ordinateurs

De la lecture pour vos vacances sur la génération Z

Pour clore cette revue de presse qui marque peut-être le début des vacances pour certains, j’ai pensé à vous si vous souhaitez trouver de la lecture au sujet de la génération Z.
Après une requête sur e-bookspdf, une trentaine de documents pdf sont disponibles sur la génération z…
Je compte sur vous pour nous rapporter l’intérêt de l’un ou l’autre 😉
Pour les autres, bonne semaine et à lundi prochain pour la nouvelle revue de presse sur les enfants et les adolescents qui représentent la génération Z 🙂


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.