générationZ : revue de presse 7 juillet

auteur 

Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z

    Plus d'informations sur Eric Delcroix :
  • facebook
  • flickr
  • googleplus
  • linkedin
  • pinterest
  • skype
  • twitter
  • youtube
La photo dans Instagram d'un rapport de licence sur la génération Z

La photo dans Instagram d’un rapport de licence sur la générationZ

Cette semaine encore pas moins de 30 liens, après le 1er écrémage, à analyser pour cette revue de presse sur la génération Z pour vous rendre compte de ce qui se dit sur les enfants et les adolescents actuels, sur leur avenir…

Je mets en introduction la photo du rapport d’étude trouvé sur Instagram de Marine Le Carrer  car pour moi cela signifie beaucoup…

Des étudiants actuellement travaillent sur cette génération, alors que eux même en sont presque à la limite, ce qui est d’autant plus intéressant car ils n’ont certainement pas la même vision que nous (les vieux) sur le sujet 😉 Si vous aussi, vous avez réalisé un travail sur la générationZ, je suis preneur 😉 En attendant, je fais un compte rendu de lecture en fin de la revue de presse.

C’est aussi la phrase issue de ce rapport : «Les jeunes de la génération Z sont des enfants de la liberté, issus d’un mode libertaire de pensée et de vie.» que j’ai mis en teasing pour cette revue de presse».

Bienvenue à l’équipe de Mme Coulter

Peut-être en cette période de coupe du monde de football avez-vous entendu parlé d’Ann Coulter, Américaine bon teint qui a affirmé que la «culture de l’équipe » de football Américaine est un «signe de la décadence morale de la nation» et qu’«Aucun Américain dont l’arrière-grand-père est né aux Etats-Unis ne regarde le football».Et si plus d’“Américains” (les guillemets proviennent du texte original) s’y intéressent aujourd’hui, ce serait uniquement en raison de l’immigration. Le décor est planté.

Maintenant reste à lire l’article Welcome to the Team Ms. Coulter.

Generation z management fait remarqué que les jeunes générations sont les plus diversifiées dans l’histoire des Etats-Unis, et que le football est le sport le plus populaire dans le monde !

On parle souvent d’internationalisation de la genZ pensant à l’impact des USA sur nos cultures, mais l’inverse peut également être vrai semble t-il !

La présence de cet article dans la revue de presse est limite, je vous l’accorde. On y parle plus de la génération Y que de la Z ! Et, c’est surtout un article qui met en opposition individualisme des générations passés et collaboration des générations actuelles !

L’auteur considère que Mme  Coulter voit le monde à travers le prisme de sa génération. Mais au delà de la problématique des propos, de l’approche… cette vision de Mme Coulter n’est-elle pas celle de la plupart des générations passés concernant la génération Z ?

Donner à nos enfants adoré l’identité d’un avenir incertain

Dans le site Australien The Observer, l’article Giving our kids loved identity in uncertain future après une longue introduction assez banale quelques informations peuvent poser questions, voir alarmer certains d’entre nous.

  • Nos enfants auront une moyenne de 4 partenaires au cours de leur vie.
  • La famille australienne moyenne en 2035 passera du papa, maman à partenaire et partenaire avec 0,3 enfants.
  • Ces enfants auront plusieurs parents au fil de leur vie.

La fin de l’article pose des questions sur l’équilibre psychique des uns et des autres par rapport à ces situations.

Je n’ai pas d’avis tranché sur la question, je dois l’avouer… trouvant des prémices de ces situations dans l’évolution de la société que j’ai connu (des années 60 à aujourd’hui).

Je me suis toujours dit que je devais lire le livre de Luc Ferry : La révolution de l’amour. Il y a peut-être un début de réponse notamment sur les partenaires suite à ce que j’avais entendu dans une interview de l’ancien Ministre.

Être présent dans cette génération

Autre article qui a retenu mon attention cette semaine, celui de thespiritofachild : Being Present in this Generation. En effet, l’auteur cherche  à trouver des façons créatives d’utiliser la technologie afin qu’elle soit intentionnellement présente dans la famille, en remarquant en préambule la place prise par les smartphones, tablettes… pour les parents pour leur propre usage et aussi la facilité avec laquelle on le laisse aux enfants y compris pour avoir « le calme ».

Le problème posé est en effet à réfléchir sur le mode d’éducation de nos têtes blondes. Est ce que ces outils sont des moyens de partages familiaux ou une solution pour avoir le calme.

Des pistes d’activités avec des enfants en bas-âges sont proposés… pourquoi pas !

Les adolescents d’aujourd’hui sont une partie de la génération Z. Qu’est-ce que ça veut dire ?

Petite réticence avant la lecture de cet article car il est publié dans un site créé par les éditeurs de Choices (le magazine de la santé et du bien-être pour les adolescents – sic). Désolé, j’ai peut-être des préjugés, mais je préfère vous en avertir 😉 

Sans surprise, c’est une nouvelle réaction à l’étude Sparks & Honey et cela me fait penser à un article publicitaire où l’on dit : mais pourquoi avoir besoin de dire cela, nous le savions !

Question de ma part, pourquoi ne pas l’avoir dit plus tôt et parler de leurs aptitudes à travailler avec le numérique ne suffit pas !

Bof.. j’attendais « beaucoup » mieux en positif ou en négatif pour la santé et le bien-être des adolescents et finalement pas grand chose sinon un lien vers le SlideShare (voir les revues de presse précédentes).

Même l’appel lancé à témoignage n’a rien donné… dommage !

Guide de démarrage du marketing digital pour la génération Z

Le titre est accrocheur, reste à savoir si l’article Gen Z – Digital Marketing Starter Guide l’est aussi ?

J’ai peur que ce ne soit qu’un nouvel article qui dirige vers l’étude Sparks & Honey. Gagné, un article de plus qui reprends les informations fournis par l’étude.

La seule chose à nous mettre sous la dent, une déclaration de Simon Sinek : La génération Z n’achètent pas ce que vous faites ; mais pourquoi vous le faites. Et ce que vous faites prouve simplement à quoi vous croyez !

Si vous pensez que la génération Y est différente, attendez de rencontrez la génération Z

Nouveau titre accrocheur dans la lignée de celui de l’étude de référence du moment pour Social Media Observatory. Allons y pour la lecture de l’article Broadcast Yourself(ie): If You Think Gen Y is Different, Wait Until You Meet Generation Z.

Il semble a peu près acquis pour tous que si vous voulez un aperçu de l’avenir de la technologie et de son impact sur la société, étudier comment les jeunes de la génération Z interagissent entre eux aujourd’hui. C’est la première phrase de l’article !

Le conseil de l’auteur (et le mien qui est le même) pour vous est d’étudier leurs façons d’interagir simplement en essayant de les comprendre c’est à dire sans remettre en question ou essayer de faire entrer dans votre monde leurs façons de fonctionner !

Il s’appuie ensuite sur l’étude Teens, Social Media, and Privacy de Pew Research (notez que le rapport complet de cette étude très intéressante est en ligne – pdf de 2,2 Mo)

Le mode de vie des adolescents est social et mobile et leur notion de vie privée n’a rien à voir avec celle de la génération X ou des plus vieux de la génération Y ! Les adolescents partagent désormais plus d’informations sur eux-mêmes sur les médias sociaux que jamais, y compris leur géolocalisation !

Pew Data Visualized: Source: MarktingLand

Pew Data Visualized: Source: MarktingLand

300 amis dans Facebook (encore utilisé par de nombreux adolescents), 79 dans Twitter semble être la moyenne… Je suis un peu surpris par le faible taux d’amis dans Twitter, reste à savoir comment le chiffre est calculé !

Le regret de l’auteur sur l’étude est l’absence de Tumblr, Instagram et Snapchat !

S’ensuit une partie pour conclure que les générations précédentes doivent suivre l’exemple de la génération Z afin qu’au final nous formions une seule et unique génération ! Projet utopiste à mon sens 😉

Au final, c’est une bonne introduction à l’étude dePew Research qu’il convient de lire évidemment 😉

Les adolescents dans les médias sociaux

Pas grand chose à ajouter concernant cette infographie de HubShout qui montre les habitudes dans les médias sociaux chez les adolescents, sauf de préciser quelle date de l’automne dernier.

Teens on Social Media

Génération Z et l’enseignement supérieur

C’est l’article Generation Z – Law Schools Better Not Count On Their Applications qui met un peu les pieds dans le plat !

La génération Z est la première génération qui ne font pas une confiance aveugle dans l’enseignement supérieur. Pire, certains pensent qu’ils n’ont pas besoin de l’enseignement supérieur pour réussir !

Cette génération éthique rechignera à s’inscrire en fac de droit car selon l’auteur Le droit est sur ​​l’application et la manipulation de la loi ce qui n’est pas l’éthique recherchée par nos jeunes.

Cet article est à mettre en relation par exemple avec la plupart des universités n’existeront plus dans 20 ans comme l’a titré l’express.be.

Les épiciers s’inquiètent…

Dans Grocery Headquarters,  nous dit que : «Comprendre comment appeler la prochaine génération peut s’avérer plus facile que de faire du commerce avec eux». La situation semble claire.

Ce ne sera pas seulement une génération qui a grandi autour de la technologie de communication. Ils n’ont jamais connu un monde sans elle.

Ils seront également la génération la plus diversifiée de l’histoire. Ils seront plus positifs que leurs prédécesseurs sur la diversité ethnique et sont plus susceptibles de faire partie d’un cercle social qui inclut les personnes de différentes origines ethniques, religieuses et raciales.

En fait, ils s’attendent à la diversité, selon une étude de Frank Magid Associates. Cela seul indique une génération plus ouverte à de nouveaux aliments et de nouveaux styles.

Ils devraient également être plus déloyal aux marques. Toutefois, les entreprises seront en mesure de prendre des points en s’alignant avec les valeurs du groupe et pour ceux qui  indiqueront ces valeurs dans des publicités et des promotions.

Il ne faut jamais sous-estimer la puissance de cette jeunesse, qui sera moins naïve que les générations précédentes.

Génération z : le nouveau client

Andrew Mathwin annonce dans Gen Z: The New Retail Customer un véritable choc en 2020 concernant le commerce de détail.

Les membres de la génération Z n’achèteront pas n’importe comment, influencés en cela par Internet et leurs propres réseaux pour prendre des décisions éclairées.

L’auteur remarque que cela coïncide avec l’adoption généralisée des portefeuilles mobiles par les détaillants, les commerçants et les consommateurs (nous sommes en Australie dans cet article)

Les portefeuilles mobiles et la technologie en magasin seront utilisés pour améliorer l’expérience clients.

Le but de l’article, inciter à planifier de façon stratégique pour les 10 prochaines années afin d’avoir une chance d’attirer la génération de consommateurs Z quand ils seront prêts à dépenser.

Ce que les fabricants doivent savoir sur la génération Z

Le points de vue de Meghan West (Vice President – Operations CNC Software Inc.) dans What Manufacturers Need to Know About Generation Z commence par un constat en quelques points de ce qui caractérise la génération Z :

  • À l’aise avec la technologie ; ils sont souvent désignés comme des natifs du numérique
  • Sens des médias sociaux
  • Multitâches
  • Mobilisés par des causes
  • Soucieux de l’environnement
  • Influencés par leurs amis au sujet des produits et des marques
  • Matures, ils ont grandi au cours d’une grave récession économique et aux alertes terroristes
  • Intelligents, avec une capacité de traiter un grand nombre d’informations rapidement

Ensuite, l’auteur se demandent qu’est-ce ces qualités signifient pour nous en tant que fabricants? Que pouvons-nous faire pour attirer et retenir la prochaine génération d’employés? Voici ces réponses à ces questions :

  • Disposer d’une technologie de fabrication de pointe dans votre entreprise de moins de cinq ans, tirer parti du big data et l’expérience des « vieux » salariés« , et tout numériser.
  • Installez les dernières versions de tous les logiciels que vous utilisez et abonnez-vous aux mises à jour intermédiaires.
  •  Faites de « bonnes choses » culturellement, philanthropiquement et pour l’environnement.
  • Rafraîchissez vos techniques de marque et de marketing

Comme souvent dans les versions anglophone sur le sujet, elle termine en posant la question : Est-ce que vous faites tout votre possible pour être prêt pour la génération Z ? qui marque l’adaptation à laquelle se prépare les entreprises anglo-saxonne à la différence de la France où l’on pense qu’ils s’adapteront au moule de l’entreprise !

Les Français, la musique et les marques

Au tour des sites français… À tout seigneurs tout honneur avec l’infographie du journal du net : Les Français, la musique et les marques.

Évidemment, tout ne nous intéresse pas puisque les informations concernent tous les âges. Donc, concentrons nous sur les jeunes et les adolescents.

Dès le châpo nous apprenons que 71% des ados de 13-15 ans aiment l’idée de voir leur artiste préféré associé à une campagne publicitaire pour une marque ou un produit, surtout les filles d’ailleurs !

De même, ils sont 56 % à aimer l’idée de voir leur artiste favori leur recommander une marque ou un produit dont 62 % pour les filles ! Attention, il semble nécessaire de prendre en compte l’aspect fan de  toutes les générations d’adolescents. Le score s’effrite très vite… pour passer sous les 50 % pour les 16-25 ans !

La génération Z… à l’affût

Focus RH est également présent cette semaine avec un : La génération Z… à l’affût !

Je suis d’accord lorsqu’il est écrit que c‘est l’occasion idéale pour tenter de cerner ces jeunes, leurs attentes, leurs craintes, et leurs potentiels dans un contexte professionnel.

Merci pour ma citation sur le passage du texte à l’image en passant par le chat et la webcam selon les générations 🙂 Toutefois, je m’attendais à un article un peu plus complet. Si j’étais prof. et que je devais annoter la copie, j’aurais mis en marge : Trop léger. C’est un bon début, on est impatient de connaître la suite 😉

Je peux rejoindre en partie également ce que dit Anne Ségolène Abscheidt : «Leur approche d’Internet est différente des générations précédentes… …D’autre part, j’ai le sentiment qu’ils possèdent déjà une forme de maturité numérique : ils veulent protéger leur image et certains sont même méfiants des réseaux sociaux»

Moins affirmatif qu’elle par contre concernant la prise de responsabilité qui pourrait leur faire peur !

Foodporn, vous allez en manger encore pendant longtemps

L’article de Viuz : Foodporn, vous allez en manger encore pendant longtemps n’est pas purement génération Z (il est juste fait référence à l’étude Sparks and Honey) qui soulignait l’intérêt croissant de la génération Z pour la cuisine.

J’ajoute toutefois cet article car comme il est dit, c’est certainement la génération précédente qui a lancé le mouvement.

Pour ma part, je pense que cela rejoint une tendance plus générale sur le DIY (Do it yourself) pour lequel j’ai quelques idées sur son succès actuel et dans le futur !

L’émergence de la génération Z : quels enjeux et paris pour les marques ?

L’émergence de la génération Z : quels enjeux et paris pour les marques ?

L’émergence de la génération Z : quels enjeux et paris pour les marques ?

J’ai commencé avec elle, je finis avec Marine Le Carrer et son rapport d’étude générations et perspectives de marques : L’émergence de la génération Z : quels enjeux et paris pour les marques ? que j’ai pu lire.

Après avoir décrit qui est la génération Z, elle a choisi d’établir leur rapport aux autres, au monde, à l’emploi, à la consommation et leurs rapports aux médias.

Ensuite, elle tente de donner des recommandations de communication avec la génération Z (on l’apprend dès la lecture de l’introduction : dans le but de communiquer efficacement avec elle).

Je repère quelques petites choses à la lecture de ce rapport qui peuvent en dire long 😉 Exit l’adolescence par exemple ! En choisissant une représentation orienté économie, en effet, elle décrit le cycle de vie d’un individu en écrivant : l’homme traverse différentes phases que sont : l’enfance, la jeunesse, l’âge adulte et la vieillesse. Et poursuit : « Ces phases sont d’une part déterminées par la biologie… »

Malgré tout j’aime beaucoup son explication sur la notion de génération… même si je suis en désaccord avec quelques rares points ou confusions. Mais j’en discuterai avec elle par messages 😉

Évidemment, les parties rapport aux autres, au monde méritent discussions. Par contre, je note : la GénérationZ est autodidacte, multitâche et se dessine un profil de penseur novateur. En effet, c’est une génération qui fait preuve d’énormément de curiosité, de créativité, d’ingéniosité et d’autonomie lorsqu’elle parle de leur emploi.

J’adore la 1er phrase sur la partie rapport à la consommation : La façon de consommer de la nouvelle génération a évoluée. Ce sont des chasseurs de bonnes affaires. Regarder du côté de community management en soldes où je raconte les mésaventures d’une génération Z pendant les soldes. On y retrouve ce que Marine décrit plus loin : Acheter, c’est maintenant toucher, essayer, dialoguer, comparer, choisir, comprendre et essayer.

Dans ses conseils, elle mentionne que l’on segmente la génération Z dans le but de communiquer avec de petites, voire micro communautés de consommateurs. Les marques ont compris le pari de faire évoluer leur communication du one to many au one to one. Ainsi, elles (les entreprises) se doivent d’être en mesure de comprendre les mutations de cette génération pour mieux la comprendre et mieux communiquer avec elle, voir fonctionner et même fusionner avec elle.

Plus loin je lis : les Zers restent néanmoins une menace importante en terme d’e-réputation car ils ne laissent aucune chance aux faux pas.

Je peux vous dire que j’ai du mettre le poids d’un article afin que ma fille ne fasse pas un « scandale » contre la marque sur le net 😉 Et ce n’est pas la 1er fois que je dois intervenir dans ce sens 😉

La génération Z est toujours aussi fortement attachée aux marques, à condition que celles-ci soient des marques, et pas seulement une renommée ou une réputation.

Pour communiquer avec les Zers, trois points doivent être maîtrisés et pris en compte dans les stratégies marketing :

  • la surface sociale de Pierre Bourdieu
  • Le live et le « tout, tout de suite »
  • les Zers aspirent à des récompenses constantes

Un besoin de la Génération Z : celui de gratuité de contenu et la Génération Z n’attend pas des marques une simple communication, mais un échange constructif. Il est aussi indispensable pour la marque d’être créative et originale dans sa manière de communiquer.

L’expérience shopping et le shopping social sont mis en évidence avant le focus sur les réseaux sociaux.

En conclusion : yu son évolution jusqu’à aujourd’hui, la Génération Z sera difficile à appréhender. Il est nécessaire pour la survie des marques d’être très vigilant. Les nouvelles générations risquent d’imposer leur mode de vie au fil des années à venir.

Avec la Génération Z est née une nouvelle façon de penser, un nouveau monde a émergé.

Pour ceux qui souhaiteraient lire ce rapport de licence, je peux servir de boite aux lettres, je transmettrais votre demande 😉

En attendant, je vous prépare la prochaine revue de presse qui sera disponible, peut-être avec un peu de retard lundi 14 juillet 😉


Laisser un commentaire