Êtes vous de la génération Z ?

Alors que l’on remarque un peu partout l’étude Rencontrez la génération Z et oubliez tout ce que vous avez appris des Y de Sparks & honey dont je parlais dans la revue de presse sur la génération Z de cette semaine, je vais ajouter un nouveau grain de sel sur le sujet. Nouveau car la presse m’a contacté pour « parler » de la génération z 😉 Merci à ceux qui l’ont fait, j’en reparlerai dans la prochaine de revue de presse !

Comme la journaliste me demandait les caractéristiques de la génération Z (je vais préparer un article sur le sujet, car cela devient récurent comme question puisque j’en parle dans presque toutes mes conférences désormais :-), j’ai repensé à un vidéo qui vient d’ailleurs de ressortir dans ma veille, où les caractéristiques de la génération Z sont données par un enfant ! La vidéo date de 2013 mais reste d’actualité !

Moins amusante, mais qui prouve que ceux qui s’intéressent véritablement à la génération Z répètent la même chose depuis plusieurs années… La vidéo date de 2012 mais la conférence pourrait être réalisées quasiment dans les mêmes termes aujourd’hui !

Pour ma part, depuis 2010 au moins… je suis dans cette démarche !

Donc, en complément du complément, voici une intro à la génération Z lors d’un TEDxYouth 🙂

De plus, la conclusion est que c’est une génération positive… clin d’oeil envers quelqu’un qui pensait (avait lu) que la génération Z voyaient l’avenir en noir ! Certainement une confusion sur ce que sont les dates (pour les dates, voir la ligne chronologique des générations) de la génération Z confondus avec d’autres générations C… par exemple 😉

génération Z : revue de presse du lundi 23 juin

source : what it generation Z

source : what it generation Z

En guise d’introduction pour la revue de presse de ce lundi 23 juin, le Tweet de Valentin Tamarre résume bien la situation sur la génération Z 😉

Mais, au delà de ce tweet que c’est-il dit au cours de la semaine dernière sur le net au sujet de nos enfants et adolescents ?

Rencontrez la génération Z et oubliez tout ce que vous avez appris des Y

La génération Z comme je l’écris souvent est différente de la génération précédente à bien des égards, et les commerçants ont besoin de s’adapter à eux.

Ce rapport explore ce que nous savons sur la génération Z et ce que sparks & honey prévoit.

La génération la plus entreprenante

Influencée par le précédent SlideShare car présent en fin d’article, la journaliste Christine Lagorio-Chafkin dresse le portrait de la génération Z (1/4 de la population Américaine) dans The Most Entrepreneurial Generation Yet.

Au travers de l’étude, elle met en exergue quelques points sur cette génération qu’elle indique comme humble, informé, optimiste, et extrêmement entreprenariale.

  • Ils sont extrêmement entrepreneurial. 62 % des élèves du secondaire disent qu’ils veulent démarrer une entreprise un jour. Près de 40% approuve cette déclaration: «Je vais inventer quelque chose qui change le monde
  • Les enfants et ados sont motivés. 4/5 des élèves du secondaire croient qu’ils sont plus entraînés que leurs pairs.
  • Ils sont responsables et préfèrent économiser de l’argent plutôt que de le dépenser. Le pourcentage d’adolescents qui consomment des substances illicites a diminué de manière significative.
  • Ils sont influents au sein de leurs familles. 75 % pour cent des parents d’enfants de la génération Z interrogés ont déclaré que leur enfant est influent sur les choix de vacances; et 32 % ont déclaré que l’opinion de leur enfant compte quand il s’agit d’acheter des articles d’ameublement.
  • Ils achètent en ligne plus que dans le commerce traditionnel, des articles aussi divers que des vêtements, des équipements sportifs ou de l’électronique.
  • Ils sont informés. Plus de la moitié des adolescents des 2 sexes interrogés se disent préoccupés par l’économie et le terrorisme. Plus de 75%  disent qu’ils sont «préoccupés» par la faim dans le monde et l’impact de l’homme sur la planète.
  • Ce qu’on leur reproche ? Leur faible capacité d’attention. Et un énorme 11 % diagnostiqués TDAH (Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité)

Voici la génération Z

Le « berlinois » Leonid Bershidsky dans l’article Here Comes Generation Z sur bloombergview dresse lui aussi un portrait de la génération Z.

Il s’appuie également sur l’étude présenté ci-dessus (SlideShare) pour évoquer le tsunami démographique qui nous attend.

Cette génération façonnée par la technologie et l’austérité est clairement différents de la génération Y.

Génération Z vs Génération Y

Génération Z vs Génération Y

Ils préfèrent communiquer dans les symboles tels que des émoticônes, plutôt que des mots. Le monde des médias de la génération Z n’est pas à 2 dimensions mais en 3D !

Ils ont aussi un nouveau concept de la vie privée, du choix des outils de communication anonymes et éphémères tels que Snapchat. Leur concept de réseau social n’est plus Facebook mais SnapChat ou Slingshot.

L’autre côté la génération Z a été moulé par un bouleversement social et économique, et par la façon dont il a touchés que leurs parents.

Ce plus grand esprit d’entreprise qu’ils possèdent et le désir de changer le monde pourraient être interprétés comme des signes de résilience pour une génération dans laquelle 73 % disent qu’ils ont été personnellement touchés par la Grande Récession, ou bien comme des signes de naïveté que nous, les parents ont peu contrarié. Si ce dernier point est vrai, les attitudes se transformera au contact de la réalité à mesure qu’ils vieilliront, gâcher leur début de carrière et créer beaucoup de problèmes pour les employeurs, qui trouveront une génération encore plus difficile de conserver que leur prédécesseurs.

La génération Z est la génération la plus tolérante jamais connue. En outre, la drogue et d’alcool sont en baisse de façon spectaculaire entre adolescents.

Rencontrez la Génération Z

L’enseignant Adam Renfro indique en introduction : si vous ne parlez pas la génération Z, il est temps de la faire ; il vous facilite la tâche dans son article Rencontrez la Génération Z (Meet generation Z).

Il a en effet catalogué les caractéristiques de la génération Z en  7 grandes parties :

  • Regards sur la génération Z
  • Médias sociaux
  • Gadgets et outils
  • Dans le monde du commerce
  • Socialisation
  • Futurs professionnels
  • Les apprenants de la génération Z
  • Dangers pour la génération Z
  • NMC (The New Media Consortium) Horizon Report : K-12 Édition

Évidemment, l’objet de la revue de presse n’est pas de « copier » l’article… donc allez consulter cette liste de caractéristiques 😉

3 façons de communiquer avec les élèves de la génération Z

enfants et réseaux sociaux - Activités favorites des enfants

enfants et réseaux sociaux – Activités favorites des enfants

J’entends rarement parler les enseignants de la génération Z. On a l’impression qu’ils ont toujours des enfants identiques à ceux du passé ! Donc, l’occasion nous est donné par 3 ways to connect with generation Z students de Spencer Campbell de voir un peu de ce côté là !
Premier constat, la génération Z qualifiée de iGénération est constamment connecté dans les classes et hors des enceintes d’études.
Un parallèle est mis en avant pour expliquer leur mode de vie d’hyperconnecté. Pensez (vous adultes) à votre téléphone portable. Pour la plupart d’entre vous, la seule fois où il n’est pas dans les cinq mètres autour de vous, c’est quand vous prenez une douche (et encore, 5 m me paraissent beaucoup). Ce n’est pas différent pour les jeunes.

Ils attendent de la flexibilité dans leurs relations, y compris dans la salle de classe ! Et l’auteur de l’article nous fournit 3 solutions qu’il a expérimentés pour travailler avec ces élèves d’un nouveau type. Ces 3 outils permettent de donner aux étudiants un accès aux informations dans et en dehors de la classe.

  • Youtube : avec « Daily Video » (voir l’exemple en dessous). Il s’agit d’une courte vidéo réalisée à la fin de la journée chaque journée avec les principaux concepts et les activités de la classes. Un moyen de communiquer aux élèves/parents les devoirs, les dates d’échéance, les activités, etc. Les parents savent ce que leurs élèves «ont fait» ce jour-là, et le travail qu’ils ont à faire. Un ENT moderne en quelque sorte 😉

  • site Web : pour poster des devoirs supplémentaires pour les élèves en difficulté, les copies ou pour partager le lien sur Google Docs. Élèves et parents ont accès à tous les fichiers « papier » à tout moment. Ils peuvent les imprimer à leur propre convenance. Les calendriers peuvent être affichés et partagées.
  • page Facebook : la page permet de résoudre le problème de l’ami Facebook. Tous les messages du site sont publié également sur Facebook. L’information pourrait également être diffusée sur Twitter, Instagram, Pinterest, Tumblr, etc.

La clé de connexion est l’accès et la confiance.

En conclusion, l’auteur demande, et je fais de même si il y a des enseignants dans la salle : quels sont les outils et les idées que vous avez pour se connecter avec les élèves ?

Pourquoi les retaillers doivent accorder une attention à la génération Z

Les retaillers (détaillants autrement dit le petit commerce) doivent s’adapter de manière unique à ce marché de la génération Z. Donc, il est selon l’article Retail Audiences: Why Retailers Need to Pay Attention to Generation Z, il est important que les commerçants et les marques regardent du côté de la génération Z.

L’article est divisé en 4 parties.

Digital Natives

un groupe d’enfants âgés de huit à 12 lors de la conférence Digital Kids 2014, tous les membres ont déclaré avoir accès à au moins 10 appareils à la maison. ils s’attendent à faire de « l’expérience client » à chaque point de contact numérique ou pas. Les consommateurs de la génération Z n’ont pas peur de la technologie et s’attendent à la rencontrer pendant toutes les expériences avec les marques.

Plein d’espoirs réalistes

Ils se divisent en 2 groupes ceux réalistes sur la vie, l’avenir et leurs aspirations et ceux qui sont plein d’espoirs sur leur niveau de vie et optimistes quant à leur avenir. La Génération Z est un groupe démographique qui cherchent à contourner les règles et à briser le moule. Ils seront des consommateurs qui « iront à l’encontre » pour créer un avenir meilleur, aux valeurs non conventionnelles. Notons au passage que 57% de adolescents préfèrent économiser de l’argent que de le dépenser ! Donc, les marques doivent offrir quelque chose de vraiment spécial pour convaincre ce public de se séparer de son argent.

Le rapport de la marque

Les relations avec les marques est devenu pour eux un pilier essentiel à l’achat. Ils ont tendance à ne pas faire d’achats impulsifs. Leur achat commence presque toujours avec Google et implique des prix et un contrôle en magasin pour obtenir la meilleure offre possible et ils n’ont pas peur de choisir des fournisseurs non conventionnels.

Réseaux sociaux

Comme Digital Natives, ils aiment partager leurs opinions, leurs achats, et l’actualité de leur  vie. Cependant, la façon dont ils utilisent les réseaux sociaux diffère de ceux qui les précèdent. Snapchat, Instagram et Pinterest marquent leur envie d’une communication plus créative et visuelle. Ils s’éloignent de Twitter et Facebook et les marques ont besoin de maintenir une présence où ce public est actif ! La Génération Z ne veut pas être bombardés de messages publicitaires. Ce qu’ils veulent : un contenu riche qui engage et appels, du contenu différent et unique, qui établit des relations et crée un précédent dans la façon dont une marque va interagir avant le déplacement ! Et les commerçants ont besoin d’apprendre dès maintenant comment faire appel à leurs désirs et leurs besoins.

En marge, c’est pour cela que lors de ma présentation sur l’e-commerce et la communication digitale, j’ai mis une slide sur la génération Z car il est important que tous les commerçants depuis le retail jusqu’au e-commerce, y compris les marques prennent conscience de l’arrivé de la génération Z !

Dans les 9 disruptions qui vont tout changer

Vous aviez enfin compris comment fonctionnaient les générations Y. Pas de chance la génération Z arrive ! Ils ont d’ailleurs déjà considérablement bouleversé le marché dans les médias sociaux. Snapchat, 4chan, et Kik étaient des mots qui ne signifiaient rien il y a quelques années encore ! Voilà pourquoi ils se trouvent dans les 9 disruptions qui vont changer le monde du commerce, du marketing… avec l’impression 3D, les objets connectés, etc.

TJ Marchetti, le directeur marketing de AwesomenessTV, un chaîne YouTube (série télé-réalité orientée vers les jeunes adolescents) explique pourquoi la génération Z est sur le point de changer le jeu et comment vous pouvez préparer.

Des questions dans Quora et Yahoo Answers ?

C’est la question What all would change in India when Gen Z (born after the 90s) come to power or grow up? dans Quora qui m’a donné l’idée d’aller regarder de plus près ce qui se dit sur ce site de questions au sujet de la génération Z !

Aussi, je me suis abonné à la thématique dans laquelle on trouve déjà des sujets comme : What’s the mindset of Generation Z ; What’s the most widely accepted definition of Generation Z? ; How much disruptive potential does Generation Z have? ; What are the best books/studies on Generation Z? etc.

Je ne dis pas que les réponses sont fournies… mais les questions sont posées 😉

Un test dans Yahoo Answers en version française donne peu de demande sur le sujet ! Évidemment, c’est moins vide dans la version US. Notez que vous pouvez vous faire une idée selon plusieurs pays 😉

J’avais commencé par un tweet… en voici un autre pour clore cette revue de presse sur la génération Z.

Generation Y Versus Generation Z

Play The Scary Maze Game at Fugly.com

À noter, mais cela est significatif à mon sens, aucun article en français n’a été publié sur le sujet qui fait l’objet de cette revue de presse : nos enfants, nos adolescents qui évoquait la génération Z ! Allez savoir pourquoi !

Bonne lecture et bonne semaine pour vous… je continue de veiller sur eux pour vous 😉

génération Z : dernière revue de presse en mai

Beaucoup d’articles en français cette semaine… c’est une chose rare pour le mentionner d’entrée. En plus, ils sont de bonne qualité (enfin, non, plus exactement, ils ne « critiquent » pas pour critiquer les jeunes depuis les enfants jusqu’aux adolescents de la génération Z comme c’est trop souvent le cas…

Je vous laisse découvrir cela dans cette revue de presse sur la génération z 😉

À 10 ans, il a son jeu dans l’Apple Store

l'un des plus jeunes codeurs  (10 ans) à produire un jeu de l'App Store via siliconrepublic

l’un des plus jeunes codeurs (10 ans) à produire un jeu de l’App Store via siliconrepublic

Pour débuter cette dernière revue de presse sur la génération Z du mois de mai, quoi de mieux que de saluer Niall Kehoe de Enniscorthy (Wexford) qui vient de voir son jeu publié dans l’Apple Store. Il a 10 ans, ce qui le place parmi les plus jeunes au monde à y publier.

Son jeu est disponible évidemment : Kehoe’s Crazy War of the Worlds, Attention, il prévoit que le prochain coûtera 89 centimes en téléchargement 🙂

Qui a dit que la génération Z n’avait pas de vision économique 😉

L’info vient de Siliconre public

Quelle vie après Facebook – Les ados sont-ils partis ou partout ?

Si il n’y avait pas eu Niall Kehoen, je pense que j’aurai commencé cette revue de presse sur la génération Z par cette présentation à l’occasion du Petit Club du 17 décembre 2013 à l’Union des Annonceurs d’une étude menée par l’agence Heaven. Pour plus di’nformations voir l’article : Snapchat, Wechat, Line : la Facebook alternative à la loupe, ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos ados.

Réseaux sociaux: à quoi les ados passent leur temps sur leur smartphone ?

Nombre de parents se pose la question : à quoi les ados passent leur temps sur leur smartphone ? C’est à cette question que l’expansion L’express tentent de répondre.

Après les SMS, (l’ado français reçoit son premier téléphone mobile à 11 ans et envoie plus de 380 SMS par semaine entre 12 et 17 ans), le smartphone sert aux réseaux sociaux.

Même si la tendance est d’utiliser beaucoup moins Facebook (je ne suis toujours pas convaincu de la raison souvent donnée : la présence des parents en amis car comme dit dans l’article, ils savent restreindre la visibilité de leurs publications en fonction des contacts mais plutôt une nouvelle répartition des usages selon les services qui sont proposés : Twitter, SnapChat, bientôt WhatApps…)

Pour une fois dans un article Français, du « positif » concernant cette génération qui semble être prises pour ce qu’elle est, notamment au travers des propos de la sociologue Joëlle Menrath dans l’article indiqué avec le slideshare ci-dessus.

Par exemple : les ados qui envoient le plus de SMS et les gens qui interagissent le plus sur les réseaux sociaux sont aussi ceux qui ont le plus d’interactions « in real life ». J’ai vu les études qui le confirme avant de le lire ici !

Pour clôturer l’article, les outils utilisés par la génération Z, nos adolescents, sont rapidement analysé : Facebook, SnapChat, WhatsApp, AskFM, Skype et Line (Attention, pour certains de ces outils ne sont pas encore arrivés en France… Par exemple, WhatsApp est très utilisé par les jeunes Allemands alors qu’il l’est rarement en France !

La Génération Z, première véritable génération de “digital natives”

Le blog Tequilarapido considère que les deux caractéristiques qui distinguent les “Z” des générations précédentes sont leurs relations aux médias et leur rapport à l’entreprise dans un article intitulé La Génération Z, première véritable génération de “digital natives”

« Michel », l’auteur du billet ajoute en préambule que Sharon Williams PDG de Taurus Marketing indiquait en 2010 : «Oublier la génération Y, la génération Z est là, et ces jeunes sont encore plus conscients des pratiques, astuces et ruses que les annonceurs et les marques mettent en œuvre

Pour expliquer aux marques le passage d’une application à l’autre, je trouve très bien résumé l’usage que font les ados de la génération Z des outils à leur disposition :

  • Facebook est utilisé pour s’échanger les infos et les devoirs à rendre en classe
  • Snapchat est utilisé pour s’envoyer des selfies et des messages intimes
  • Twitter pour commenter l’actualité et les émissions TV en direct

Il donne des exemples de marques qui essayent d’intéresser les ados comme MTV, Marc Jacobs

Côté travail en entreprise, Michel reprend Benjamin Chaminade, lorsqu’il dit ”Les jeunes veulent établir une relation personnelle et non hiérarchique au travail«  et il insiste, à juste titre, sur les de nouveaux rapports que la génération Z va insuffler dans l’entreprise et l’évolution rapide de la génération Z, y compris sa découverte régulière de nouveaux moyens de communication qu’elle adopte !

Voilà qui me réconcilie un peu avec la websphère et les médias français concernant la vision des jeunes de la génération Z 🙂

Les 15-25 ans veulent réenchanter le monde

Avec l’article de Métronews : Les 15-25 ans veulent réenchanter le monde ce qui concerne en réalité deux générations : la génération Z et les Milleniums. Ces générations sont de « furieux » optimiste pour qui l’idée que tout est possible s’ils le veulent est toujours vrai ! Plus de 80 % d’entre eux pensent que leur vie sera aussi bonne voire meilleure que celle de leurs  parents (voilà qui change de ce que nous entendons d’ordinaire).

Leurs mot clés seraient :

  • entraide,
  • empathie,
  • famille,
  • groupe d’amis,
  • simplicité,
  • transparence,
  • authenticité.

Bref, à lire 😉

Nouvelle plate-forme d’emploi pour aider Milleniums et Gen Z

Une nouvelle fois, on mélange les générations mais outre-Atlantique cette fois. C’est Career Sushi qui vient de créer une plate-forme de recherche d’emploi dédié aux milleniums et à la génération Z

La différence avec les plate-forme d’emploi existantes ? Si les précédentes sont basées sur le CV, dans ce nouveau site, les façons de se présenter sont différentes (qui êtes vous et pourquoi vous pouvez postuler) remplace le cv. Comment ? par des profils visuels où l’on utilise des vidéos, des images et des échantillons de son travail au lieu d’un CV équivalent papier !

Cette solution permet de présenter rapidement la personnalité d’un candidat et son adéquation culturelle à l’entreprise.

Les entreprises peuvent se présenter à travers des profils qui mettent en valeur leur style de bureau, la culture et les conditions de travail chez eux.

De l’alimentation dans le futur de la génération Z

Évidemment, il a encore été question cette semaine de l’alimentation et de la façon de manger dans les années à venir et les changements qu’apportent la génération Z dans cette perspective (voir le billet : la génération cuisine et salade)

On peut donc noter que Retailwire (dans sa rubrique, je reprends le fil d’ariane : FRESH FOODS · SHOPPER BEHAVIOR · CATEGORY MANAGEMENT · CONSUMER MARKETING ·SUPERMARKETS) évoque cela en posant la question : What will Gen Z eat?

La génération Z arrive bientôt

L’article de Biwatercooler est basé sur une nouvelle étude publiée par Knoll au mois de  mars qui analyse l’arrivée imminente de la Génération Z dans la population active.

C’est un rapide coup d’oeil sur cette étude… un peu trop succinct à mon goût et je préfère de loin aller consulter l’article sur le site de  Knoll même si cela concerne principalement l’agencement des bureaux

Je retiens juste cette infographie :

Différences génération Z et Y pour le travail

Différences génération Z et Y pour le travail

Des articles du passé sur la génération Z

Petite entorse, mais ils sont remontés dans ma veille et peut-être ne les avez vous pas lu… aussi, je vous les donne à titre d’information 😉

nouvelle revue de presse sur la génération Z

Que vient faire Albert Einstein ? Réponse dans la revue de presse sur la génération Z ou C

Que vient faire Albert Einstein ? Réponse dans la revue de presse sur la génération Z ou C cette semaine 😉 Photograph by Oren Jack Turner, Princeton, N.J.

Une nouvelle semaine débute et avec elle la revue de presse sur la génération Z hebdomadaire.

Cependant, cette semaine elle sera en 2 temps… Aujourd’hui la première partie et demain, le « grand » sujet qui fait l’actualité de nombreux médias sur Internet concernant la génération Z, pas en France, je vous rassure tout de suite… mais dans le monde Anglophone.

Une nouvelle qui semble les interpeller.. je n’en dis pas plus… la réponse demain…

En attendant bonne lecture de cette revue de presse sur la génération Z 😉

Portrait de la génération… Z

Une fois n’est pas coutume je commence cette revue de presse sur la génération Z par un article du Vif (le journal Belge) : Portrait de la génération… Z !

Mince, cela commence mal… les 15-25 ans ne sont pas la génération Z et on parle des 15-25 ans dans le chapô de l’article ;-( L’erreur sera répété un peu plus loin (jeunes nés entre 1990 et 2000…) je vous conseille de regarder la ligne du temps des générations

Cela commence à m’amuser… le premier paragraphe présente un génération Z un « peu connu »… Allons y cette fois pour l’histoire de George Stewart-Lockhart 😉 Tiens, cela me rappelle quelque chose ! 

Je zappe d’un paragraphe à l’autre… pour comprendre que Le Vif (l’Express Belgique) a repris l’article de l’Express français un mois plus tard sous un autre titre 😉 si, si, vous pouvez faire la comparaison, j’ai parlé de l’article Français Génération Z: « Etre populaire est une donnée cruciale » dans la revue de presse du 

Pas de chance, moi qui voulais débuter par du Francophone pour une fois…

Z, la nouvelle génération

L’article des Anglais de The Manan Blog sur la génération Z sobrement intitulé  Z – The Next Generation est à partager en 2 parties (d’ailleurs, ils ont glissé un intertitre ;-).

Autant, j’aime la 1ere partie qui donne des points de vue sur la génération Z, autant la seconde me laisse septique avec un plaidoyer pour le mLearning (apprentissage à distance en ligne ou apprentissage mobile dans ce contexte) qui est relié au Blended learning (mélange d’enseignement à distance et en présentiel) mais je ne vois pas où sont les arguments, même si pour moi, c’est vrai c’est en partie (en partie seulement) une solution d’avenir…

Revenons à la partie qui m’intéresse davantage… je lis (j’indique avec ce que j’observe ou non), la génération Z sera :

  • empreinte de justice socialeoui
  • s’écartera du matérialismeoui
  • très instruite – vraiment pas certain… il faudrait définir l’instruction. ce n’est pas le fait qu’ils auront tous leurs bac qui les rendra plus instruits… 
  • passionnés de nouvelles technologies – oui/non… comme dans chaque société, pas tous. ce n’est pas parce qu’ils utilisent les NTIC qu’ils en sont passionnés
  • des penseurs novateursoui
  • plus réalistesoui/non, cela dépend des domaines
  • autodidactesoui
  • multitâchesoui
  • chercheurs et les chasseurs de bonnes affairesoui… une quête de tous les instants
  • s’attendent à être en mesure de tester les produits avant d’acheter quoi que ce soitoui
  • on besoin de se sentir en sécuritéoui
  • à la recherche de nouvelles opportunités pour afficher leurs créations les plus inventivesoui
  • écologiquesoui
  • sentent que la connaissance est le pouvoir et ils se définissent par l’ information qu’ils partagenty’a de çà.. 🙂

Et vous, un avis sur ces observations ?

Mon seul regret, aucune source ne vient étayer ces observations, ni même explique comment c’est effectué l’observation… dommage !

Emploi pour les Z : la génération la plus entrepreneuriale que nous ayons jamais vu

Karen Dwyer dans 2014 Graduates and What They Bring to the Workplace évoque évidemment la génération Y pour commencer car ce sont eux qui sortent actuellement des écoles, mais fait la part belle à la génération Z qui pointe le bout de son nez.

Elle en souligne, comme souvent dans ce type d’article, les caractéristiques au travers de diverses études et enquêtes de la génération de toute notre attention.

Je retiens que Tammy Erickson souligne la préoccupation de cette nouvelle génération pour les questions environnementales, son sens aigu de la responsabilité globale et le conservatisme financier. Des caractéristiques importantes qui auront un impact de leurs objectifs de carrière et la performance au travail

Je ne peux que valider à 100 % : la génération la plus entrepreneuriale que nous ayons jamais vu.

La génération Z seraient encore plus ambitieuse que millénaire (grosso-modo la génération Y sans l’article) et plus ciblée sur le travail pour eux-mêmes, mais ils auront également une tolérance extrêmement faible d’être « numériquement coupé » et seront rapides pour partager leurs opinions et leurs griefs en ligne !

Enfin, cette génération s’attend à un comportement éthique de tous !

Voilà les entreprises averties

L’éducation en Europe et d’ici 2030 au Canada

The Learning 2030 Blueprint Canadien

Alors que nos politiques réfléchissent régulièrement à faire évoluer réformer l’école, les canadiens proposent 7 manières de transformer l’éducation d’ici 2030.

Pour mémoire, il me semble que des études, en prospective, ont été entreprises en France pour savoir ce qu’il serait nécessaire de mettre en place si l’établissement collège (le bâtiment) disparaissait en 2050 !

La réflexion de l’article, issue du Canada via The Learning 2030 Blueprint (the Waterloo global science initiative) est que, jusqu’à présent, un accord tacite était de mise pour le système éducatif qui évoluait pour répondre aux besoins de l’avenir. Mais, la question est là, si notre modus operandi actuel ne peut pas évoluer assez rapidement ou si il n’évolue pas du tout ? Comment faire en sorte que les enfants qui naissent aujourd’hui – les mêmes enfants qui recevront un diplôme de l’école secondaire de 2030 – sont préparés pour un monde qui se déplace à la vitesse de la lumière ?

Si le préambule donne l’eau à la bouche, j’ai l’impression que les 7 grandes idées qui sont proposée accouchent d’une souris… à moins que ce ne soit aussi simple de réformer l’enseignement dans l’avenir !

J’ai un arrière goût de déjà vu lorsque je lis : «développer l’apprentissage de la pensée critique et permettre de résoudre des problèmes au détriment de la mémorisation des faits et des chiffres précis ; projets collaboratifs interdisciplinaires ; des compétences et non des examens ; co-construction du cadre d’apprentissage (enseignants, parents, gouvernement, enfants),» etc.

Seules les propositions :

  • Créer un environnement de travail en groupes qui combinent des élèves d’âges différents, aux capacités différentes et aux intérêts différents.
  • Inciter élèves et enseignants à expérimenter de nouvelles idées dans un environnement où ils peuvent échouer en toute sécurité et où se développe la confiance pour prendre des risques

retiennent mon intérêt (je ne dis pas que ce n’est pas le cas de certaines précédentes, mais celles-ci sont moins courante)… et encore, certains connaissent déjà la 1er proposition et la dernière revient pour moi à confier les rennes aux enseignants…

Bon, reste à lire les 78 pages du pdf qui sont organisées d’une façon complètement différente !

Éducation en France et en Europe – numérique éducatif : un portrait européen

C’est par le site du Ministère de l’Éducation Nationale que j’ai trouvé l’information de l’existence de cette note numérique éducatif : un portrait européen. J’ai d’ailleurs aussitôt publié le lien vers la version imprimable de la Note d’information (Vous pouvez également télécharger les données de la Note d’information : tableaux et graphiques au format Excel) dans mes réseaux sociaux, Twitter en l’occurrence !

Attention, il ne restera que vos yeux pour pleurer 🙁

Des classes créatives

Autant l’annoncer d’entrée, c’est l’un des créneaux que je défends… éduquer à la créativité. Donc, l’article Generation Z, Teachers–how’s today’s « creative classroom » working for you? de Rhonda Stern ne pouvait que m’inspirer…

Elle commence son exposé en nous parlant d’Albert Einstein 🙂 puis nous livre quelques pistes sur le sujet ! 

Dans son article, il n’est nullement fait allusion à la génération Z, cependant, nous sommes nombreux à être d’accord pour dire que la créativité est leur domaine… pourquoi ne pas en profiter 😉

Enseignement de l’ingénierie aéronautique à la génération Z

diapositive des conflits avec la génération Z dans l'éducation (via Ilias Lappas)

diapositive des conflits avec la génération Z dans l’éducation (via Ilias Lappas) http://linkd.in/1gXoct8

 Chief Operations Officer (Hellenic Air Force) observe les tendances suivantes dans le domaine éducatif qui rentre en conflit avec la génération Z :

  • Trop d’étude de la théorie
  • Accent mis sur la prise de décision rationnelle et trop peu sur le rôle de la négociation, de l’émotion et de l’intelligence émotionnelle
  • Enseignement trop peu en rapport avec le monde réel 
  • Acceptation grandissante des enseignements en ligne et le développement rapide de MOOCs
  • Diversité croissante
  • Absence de la prise en compte des sciences cognitives et neurosciences

Pour lui, l’enseignement devrai répondre à ces caractéristiques dans l’avenir pour les ingénieux aéronautiques :

  • Développement de simulateurs d’entretien d’aéronefs pour la formation
  • utilisation intensive des technologies de réalité augmentée collaborative
  • Développement de MOOCs d’ingénierie aéronautique
  • Développement d’apps éducatives
  • Développer les programmes mixte et hybride
  • Simulation 3D et plates-formes  de Design, qui peuvent également être utilisés pour simuler des événements qui ne peuvent pas être démontrées dans le monde réel (les défaillances du système de l’avion , les accidents d’avion)

Même si je ne suis pas spécialiste de l’aéronautique, je trouve sa vision assez clairvoyante…

Pour conclure, il encourage les établissements d’enseignement supérieur à lancer des initiatives «Next Generation Learning and Teaching».

D’autres sites pour suivre la génération Z

 

 

Last updated by at .