dyslexiques : expériences pour se mettre à leur place

Dyslexie Dyspraxie

bandeau du profil Facebook Dyspraquoi dyspraxie pour parler de dyslexie

Je parle beaucoup de la génération Z (normal, c’est le but du site) mais ce n’est pas pour autant que j’en oublie les dyslexiques et autres dys. 🙂

D’ailleurs, vous vous souvenez peut-être que j’avais posé la question « pourquoi ne pas mettre ses ouvrages dans un wiki » à Celia Guerrieri ?
Eh bien, le réseautage social a fait son oeuvre et cela devrait se faire 😉

Mais, cette fois, je voudrais vous parler de découvertes réaliser dans Facebook ! Tentez une recherche dans Facebook vous serez certainement surpris de la quantité de groupes, de pages ou de profil dédiés à la dyslexie… Je ne suis pas assez accro pour les suivre tous 😉

D’ailleurs, réflexion au passage, cette quantité de présence marque pour moi l’inorganisation existante autour de la dyslexie et des dys. en France.

J’ai appris par hasard qu’il existait des associations de parents autour de ces thèmes… et Il y a quelque temps j’ai même recherché « rapidement » une page qui listerait un peu tout cela… et je n’ai rien trouvé.

De plus, autres remarques « passagères » je me méfie aussi beaucoup de trop « nombreux » spécialistes en tout genre aux recettes miracles. J’ai du mal à y croire…

Cependant, si vous souhaitez que l’on crée une page des ressources « publiques » de qualité sur la dyslexie et les dys, je suis prêt à l’héberger au sein de ce site !

Bon, mais revenons à mes découvertes…

Experience sur la dyslexie avec 4 simulation

Experience sur la dyslexie avec 4 simulation

Tout est parti de mon abonnement au profil Dyspraquoi Dyspraxie (j’ai « volé » le bandeau pour en faire mon image d’introduction 😉 qui, je ne le savais pas avant est relié à un groupe « secret » associé à ce profil où il est possible de déposer liens, vidéos…

Et là, j’ai découvert un article sur une expérience de découverte du monde de la dyslexie lorsque l’on n’est pas atteint par le trouble.

Des expériences pour se mettre à la place d’un dyslexique sont proposés :

  • Lire comme un dyslexique
  • Écrire comme un dyslexique
  • Lire à haute voix devant un public lorsque l’on est dyslexique

Voici d’ailleurs les vidéos qui accompagnent ces expériences.

Apps pour dyslexiques

Si ce blog est celui de la génération Z, j’ai inclue une partie où je parle de dyslexie car cela concerne également les jeunes lors de leurs études…

Aussi, ce ne sera pas un texte très long sur le sujet puisque c’est avant tout une page interactive (une sorte de bookmarking visuel) avec une centaine d’apps destinées au dyslexiques de tous niveaux, utilisable dans le monde mobile d’Apple donc sur iPad et iPhone.

Apps pour dyslexiques

Apps pour dyslexiques

Le seul regret que ce ne soit que des applications en anglais !

Le tout est catégorisé en une vingtaine de rubrique, dont les apps qui acceptent les polices de caractères pour dyslexique :

  • Formation des lettres
  • Identification des lettres
  • Phonique
  • Travail avec les mots
  • Épeler
  • Vocabulaire
  • Compréhension
  • Structure de phrases
  • « lecture précoce »
  • Création de livre
  • Text to Speech
  • Annotation
  • Écriture avec prédiction de mots
  • Notes audio
  • Reconnaissance écriture manuscrite
  • Création d’histoire
  • Apps qui supporte les polices dyslexiques
  • Mathématiques
  • Brainstorming/mind mapping

On teste de notre côté… mais si vous avez d’autres applications, on est preneur 😉

Retrouvez la page Apps for Dyslexia en cliquant sur l’image ou sur ce lien

Last updated by at .