La génération Z s’explique

Vendredi dernier, pendant les journées du contenu web, j’avais organisé une confrontation entre des génération Z et le public !

Il était ainsi possible de poser les questions que l’on souhaitait afin que la génération Z s’explique sur son fonctionnement, ses manières de communiquer, après la diffusion d’une vidéo de 15 minutes : l’interview d’Octave Nitkowski qui allait faire son effet, mais je m’en doutais…

Pour faire simple, Octave, a été le blog de référence lors des dernières législatives… Il avait 15 ans ! Mais, cet étudiant (il a 17 ans désormais) en double cursus Science po et histoire à la Sorbonne qui a été invité par Libération à bloguer pour eux, a rejoint le Huffingtonpost et il publie son premier essai politique aussitôt interdit par la justice ce qui amena des « 1er » juridiques. Vous pouvez suivre Octave sur Twitter.

En attendant, je vous laisse écouter 😉

Ensuite, c’est Yseult Delcroix (16 ans @yseultdel) qui expliqua dans la salle sa manière d’utiliser Internet, d’acheter, d’utiliser les mobiles et non l’ordinateur, le livre de cuisine par des enfants pour des enfants, aux versions variées (dont une pour les dyslexiques), son activité d’animation par des cours de cuisine lors de goûter d’enfants… mais qui ne veut pas devenir cuisinière. Comme Octave, elle fait ces activités comme un loisir, par plaisir !

Elle évoqua également son compte Pinterest (2 300 abonnés), rapidement l’histoire de son buddypress réalisé avec sa soeur, la crainte des adultes vu la « créativité » des jeunes d’aujourd’hui a aussi été évoquée en évoquant l’annulation de la journée Sport et citoyenneté que voulait organiser sa soeur au collège !

Sabine Lesenne a réalisé une carte mentale de cette table ronde.

écriture web-générations by Delcroix

langue de bois chez les patrons pour parler des jeunes au boulot ?

À en croire les dirigeants d’entreprise, ils sont prêts à donner une chance aux jeunes même s’ils n’ont pas les compétences et l’expérience requises, et ce, quelque soit la taille ou le secteur de l’entreprise ! Menteurs… ou plutôt, la langue de bois chez les patrons pour parler des jeunes au boulot à de beaux jours devant elle.

résultat enquête patron jeunes

résultat enquête patron jeunes

Pourtant, c’est ce que met en évidence le nouveau baromètre de la confiance des chefs d’entreprise envers les jeunes.Initiée par Les apprentis d’Auteuil, l’étude a été réalisée par OpinionWay.

Le résultat des 12% de l’influence du diplôme me laisse songeur ! Vous connaissez beaucoup de dirigeant d’entreprise ou de cabinets de recrutement qui ne regarde pas le niveau d’étude ?

Si le jeune ne répond pas au critères de sélection, le CV ira presque automatiquement vers la corbeille… Pas de rendez-vous ! Ne parlons même pas du nombre d’années d’expérience !

Il y a encore quelques années, cela m’amusait toujours beaucoup de voir le recrutement de community manager avec 5 ans d’expérience, alors que le métier existait depuis à peine 2 ans ! j’ai souvent l’impression que rien n’a changé dans le domaine !

Accorder sa confiance aux jeunes est l’une des valeurs de l’entreprise la plus partager (çà doit faire « bien » de dire cela). Mais la confiance à ses limites, 1/3 seulement pensent, j’ajoute « éventuellement » proposer un poste à responsabilité aux mêmes jeunes, hormis dans le BTP (près de 50 %).

Pourtant, il est nécessaire que l’état d’esprit des entreprises change dans ce domaine, et notamment les TPE-PME qui sont à la traîne dans ce domaine. La créativité et l’innovation est désormais dans les générations jeunes.

Bizarre également le résultat sur les 86 % des dirigeants qui considère que les jeunes est une population plutôt « facile à manager » et qui ne pose pas de problème particulier, tout au moins pas plus que les autres salariés !

Deux solutions : soit ils n’ont jamais manager un jeune (regarder sur le net sur ce que l’on trouve sur à ce sujet), soit ils annoncent l’inverse de ce que j’entends de la plupart des dirigeants qui me confient leur difficulté à savoir gérer cette nouvelle génération qui arrive !

Allez Messieurs Dames les dirigeants. On arrête la langue de bois ! On parle vrai ! Un peu plus de confiance dans la génération Z ou C et tout ira mieux 😉 Désormais, nous arrivons dans une société où l’on fait ce que l’on dit. Donc, passez du chemin pavé de bonnes intentions et passez aux actes pour profiter pleinement de la richesse de la jeunesse… !

Vous pouvez consulter l’ensemble des résultats dans un pdf de 16 pages 😉

Junior Connect : les nouveaux usages des moins de 20 ans

étude junior connect sur les moins de 20 ans

étude junior connect sur les moins de 20 ans

L’étude Junior Connect de l’Ipsos sur les comportements et les aspirations des enfants et des adolescents, autrement dit les moins de 20 ans (de 1 à 19 ans), réalisée en juin-novembre 2013 vient d’être présentée et pour moi, l’ensemble des résultats confirment mes impressions.

Fait marquant, mais prévisible, la pénétration des tablettes auprès des foyers avec enfants (46 %) et  D’ailleurs, le titre de la présentation des résultats de cette étude Ipsos est Print, tablettes, autres écrans : Les nouveaux usages des moins de 20 ans.

Cela va de pair avec l’équipement personnel des enfants à partie de 7 ans. Pour les 7 à 12 ans, il a triplé, passant de 6% à 19% entre 2012 et 2013 et pour les 1-6 ans (8%) et celui des 13-19 ans (18%) ont plus que doublé.

Désormais un jeune de 13-19 ans est équipé personnellement de 3,2 écrans en moyenne.

Comme je l’indique souvent, et contrairement à ce que beaucoup de monde pense, l’usage de Facebook reste très élevé (79% des 13-19 ans) cependant désormais les jeunes sont aussi sur Twitter (22% en 2013 contre 8 % en 2012 des 13-19 ans). Notons aussi l’arrivée de l’éphémère 50 % des 13-19 ans utilisent une messagerie instantanée sur mobile ou tablette (SnapChat et Whatapps compris)

Rien de surprenant que 75% des 7-19 ans jouent sur smartphone ou tablette et que 9 jeunes sur 10 regardent des vidéos sur Internet (dont les replays des TV)

Autre remarque que met en exergue cette étude, le temps total passé devant les écrans ne progresse plus mais le multitasking notamment en regardant la TV prend de l’ampleur. Par contre, je lutte contre à la maison, mais 2 jeunes sur 3 dînent régulièrement devant un écran !

Mais ce qui pour moi parait une évidence est confirmé : on ne fait pas les mêmes choses selon les appareils que l’on possède !

Autre information intéressante qui va à rebrousse poil de ce qui se dit d’ordinaire : la consultation des écrans ne se substitue pas pour autant à la lecture traditionnelle : les jeunes équipés de tablette ou de smartphone lisent plus que les non équipés.

Je répète à qui veut l’entendre que les jeunes arrivent à se créer une hygiène numérique… et le besoin de vivre dans le monde réel est important pour eux : besoin de jouer hors écran, de parler, de faire du sport, etc. ! Beaucoup plus qu’on ne le pense en réalité.

La typologie des jeunes de 7 à 19 ans selon leurs consommations médias, en fonction de leurs équipements mobiles et de leur consommation presse, TV et internet a permis à l’Ipsos de dégager 6 types de jeunes dont les 3 groupes principaux en dehors des «grands lecteurs» et des «sur équipés» sont :

  •  «enfants sages» (13%) lisent beaucoup la presse et sont des petits consommateurs TV
  • «curieux» (18%) sont des gros lecteurs de livres et ont une utilisation pédagogique
  • «accros» (20%) sont des gros consommateurs TV, Internet et jeux vidéo.

Vous pouvez en savoir plus sur cette enquête (PDF)