nouvelle revue de presse sur la génération Z

auteur 

Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z

    Plus d'informations sur Eric Delcroix :
  • facebook
  • flickr
  • googleplus
  • linkedin
  • pinterest
  • skype
  • twitter
  • youtube
Que vient faire Albert Einstein ? Réponse dans la revue de presse sur la génération Z ou C

Que vient faire Albert Einstein ? Réponse dans la revue de presse sur la génération Z ou C cette semaine 😉 Photograph by Oren Jack Turner, Princeton, N.J.

Une nouvelle semaine débute et avec elle la revue de presse sur la génération Z hebdomadaire.

Cependant, cette semaine elle sera en 2 temps… Aujourd’hui la première partie et demain, le « grand » sujet qui fait l’actualité de nombreux médias sur Internet concernant la génération Z, pas en France, je vous rassure tout de suite… mais dans le monde Anglophone.

Une nouvelle qui semble les interpeller.. je n’en dis pas plus… la réponse demain…

En attendant bonne lecture de cette revue de presse sur la génération Z 😉

Portrait de la génération… Z

Une fois n’est pas coutume je commence cette revue de presse sur la génération Z par un article du Vif (le journal Belge) : Portrait de la génération… Z !

Mince, cela commence mal… les 15-25 ans ne sont pas la génération Z et on parle des 15-25 ans dans le chapô de l’article ;-( L’erreur sera répété un peu plus loin (jeunes nés entre 1990 et 2000…) je vous conseille de regarder la ligne du temps des générations

Cela commence à m’amuser… le premier paragraphe présente un génération Z un « peu connu »… Allons y cette fois pour l’histoire de George Stewart-Lockhart 😉 Tiens, cela me rappelle quelque chose ! 

Je zappe d’un paragraphe à l’autre… pour comprendre que Le Vif (l’Express Belgique) a repris l’article de l’Express français un mois plus tard sous un autre titre 😉 si, si, vous pouvez faire la comparaison, j’ai parlé de l’article Français Génération Z: « Etre populaire est une donnée cruciale » dans la revue de presse du 

Pas de chance, moi qui voulais débuter par du Francophone pour une fois…

Z, la nouvelle génération

L’article des Anglais de The Manan Blog sur la génération Z sobrement intitulé  Z – The Next Generation est à partager en 2 parties (d’ailleurs, ils ont glissé un intertitre ;-).

Autant, j’aime la 1ere partie qui donne des points de vue sur la génération Z, autant la seconde me laisse septique avec un plaidoyer pour le mLearning (apprentissage à distance en ligne ou apprentissage mobile dans ce contexte) qui est relié au Blended learning (mélange d’enseignement à distance et en présentiel) mais je ne vois pas où sont les arguments, même si pour moi, c’est vrai c’est en partie (en partie seulement) une solution d’avenir…

Revenons à la partie qui m’intéresse davantage… je lis (j’indique avec ce que j’observe ou non), la génération Z sera :

  • empreinte de justice socialeoui
  • s’écartera du matérialismeoui
  • très instruite – vraiment pas certain… il faudrait définir l’instruction. ce n’est pas le fait qu’ils auront tous leurs bac qui les rendra plus instruits… 
  • passionnés de nouvelles technologies – oui/non… comme dans chaque société, pas tous. ce n’est pas parce qu’ils utilisent les NTIC qu’ils en sont passionnés
  • des penseurs novateursoui
  • plus réalistesoui/non, cela dépend des domaines
  • autodidactesoui
  • multitâchesoui
  • chercheurs et les chasseurs de bonnes affairesoui… une quête de tous les instants
  • s’attendent à être en mesure de tester les produits avant d’acheter quoi que ce soitoui
  • on besoin de se sentir en sécuritéoui
  • à la recherche de nouvelles opportunités pour afficher leurs créations les plus inventivesoui
  • écologiquesoui
  • sentent que la connaissance est le pouvoir et ils se définissent par l’ information qu’ils partagenty’a de çà.. 🙂

Et vous, un avis sur ces observations ?

Mon seul regret, aucune source ne vient étayer ces observations, ni même explique comment c’est effectué l’observation… dommage !

Emploi pour les Z : la génération la plus entrepreneuriale que nous ayons jamais vu

Karen Dwyer dans 2014 Graduates and What They Bring to the Workplace évoque évidemment la génération Y pour commencer car ce sont eux qui sortent actuellement des écoles, mais fait la part belle à la génération Z qui pointe le bout de son nez.

Elle en souligne, comme souvent dans ce type d’article, les caractéristiques au travers de diverses études et enquêtes de la génération de toute notre attention.

Je retiens que Tammy Erickson souligne la préoccupation de cette nouvelle génération pour les questions environnementales, son sens aigu de la responsabilité globale et le conservatisme financier. Des caractéristiques importantes qui auront un impact de leurs objectifs de carrière et la performance au travail

Je ne peux que valider à 100 % : la génération la plus entrepreneuriale que nous ayons jamais vu.

La génération Z seraient encore plus ambitieuse que millénaire (grosso-modo la génération Y sans l’article) et plus ciblée sur le travail pour eux-mêmes, mais ils auront également une tolérance extrêmement faible d’être « numériquement coupé » et seront rapides pour partager leurs opinions et leurs griefs en ligne !

Enfin, cette génération s’attend à un comportement éthique de tous !

Voilà les entreprises averties

L’éducation en Europe et d’ici 2030 au Canada

The Learning 2030 Blueprint Canadien

Alors que nos politiques réfléchissent régulièrement à faire évoluer réformer l’école, les canadiens proposent 7 manières de transformer l’éducation d’ici 2030.

Pour mémoire, il me semble que des études, en prospective, ont été entreprises en France pour savoir ce qu’il serait nécessaire de mettre en place si l’établissement collège (le bâtiment) disparaissait en 2050 !

La réflexion de l’article, issue du Canada via The Learning 2030 Blueprint (the Waterloo global science initiative) est que, jusqu’à présent, un accord tacite était de mise pour le système éducatif qui évoluait pour répondre aux besoins de l’avenir. Mais, la question est là, si notre modus operandi actuel ne peut pas évoluer assez rapidement ou si il n’évolue pas du tout ? Comment faire en sorte que les enfants qui naissent aujourd’hui – les mêmes enfants qui recevront un diplôme de l’école secondaire de 2030 – sont préparés pour un monde qui se déplace à la vitesse de la lumière ?

Si le préambule donne l’eau à la bouche, j’ai l’impression que les 7 grandes idées qui sont proposée accouchent d’une souris… à moins que ce ne soit aussi simple de réformer l’enseignement dans l’avenir !

J’ai un arrière goût de déjà vu lorsque je lis : «développer l’apprentissage de la pensée critique et permettre de résoudre des problèmes au détriment de la mémorisation des faits et des chiffres précis ; projets collaboratifs interdisciplinaires ; des compétences et non des examens ; co-construction du cadre d’apprentissage (enseignants, parents, gouvernement, enfants),» etc.

Seules les propositions :

  • Créer un environnement de travail en groupes qui combinent des élèves d’âges différents, aux capacités différentes et aux intérêts différents.
  • Inciter élèves et enseignants à expérimenter de nouvelles idées dans un environnement où ils peuvent échouer en toute sécurité et où se développe la confiance pour prendre des risques

retiennent mon intérêt (je ne dis pas que ce n’est pas le cas de certaines précédentes, mais celles-ci sont moins courante)… et encore, certains connaissent déjà la 1er proposition et la dernière revient pour moi à confier les rennes aux enseignants…

Bon, reste à lire les 78 pages du pdf qui sont organisées d’une façon complètement différente !

Éducation en France et en Europe – numérique éducatif : un portrait européen

C’est par le site du Ministère de l’Éducation Nationale que j’ai trouvé l’information de l’existence de cette note numérique éducatif : un portrait européen. J’ai d’ailleurs aussitôt publié le lien vers la version imprimable de la Note d’information (Vous pouvez également télécharger les données de la Note d’information : tableaux et graphiques au format Excel) dans mes réseaux sociaux, Twitter en l’occurrence !

Attention, il ne restera que vos yeux pour pleurer 🙁

Des classes créatives

Autant l’annoncer d’entrée, c’est l’un des créneaux que je défends… éduquer à la créativité. Donc, l’article Generation Z, Teachers–how’s today’s « creative classroom » working for you? de Rhonda Stern ne pouvait que m’inspirer…

Elle commence son exposé en nous parlant d’Albert Einstein 🙂 puis nous livre quelques pistes sur le sujet ! 

Dans son article, il n’est nullement fait allusion à la génération Z, cependant, nous sommes nombreux à être d’accord pour dire que la créativité est leur domaine… pourquoi ne pas en profiter 😉

Enseignement de l’ingénierie aéronautique à la génération Z

diapositive des conflits avec la génération Z dans l'éducation (via Ilias Lappas)

diapositive des conflits avec la génération Z dans l’éducation (via Ilias Lappas) http://linkd.in/1gXoct8

 Chief Operations Officer (Hellenic Air Force) observe les tendances suivantes dans le domaine éducatif qui rentre en conflit avec la génération Z :

  • Trop d’étude de la théorie
  • Accent mis sur la prise de décision rationnelle et trop peu sur le rôle de la négociation, de l’émotion et de l’intelligence émotionnelle
  • Enseignement trop peu en rapport avec le monde réel 
  • Acceptation grandissante des enseignements en ligne et le développement rapide de MOOCs
  • Diversité croissante
  • Absence de la prise en compte des sciences cognitives et neurosciences

Pour lui, l’enseignement devrai répondre à ces caractéristiques dans l’avenir pour les ingénieux aéronautiques :

  • Développement de simulateurs d’entretien d’aéronefs pour la formation
  • utilisation intensive des technologies de réalité augmentée collaborative
  • Développement de MOOCs d’ingénierie aéronautique
  • Développement d’apps éducatives
  • Développer les programmes mixte et hybride
  • Simulation 3D et plates-formes  de Design, qui peuvent également être utilisés pour simuler des événements qui ne peuvent pas être démontrées dans le monde réel (les défaillances du système de l’avion , les accidents d’avion)

Même si je ne suis pas spécialiste de l’aéronautique, je trouve sa vision assez clairvoyante…

Pour conclure, il encourage les établissements d’enseignement supérieur à lancer des initiatives «Next Generation Learning and Teaching».

D’autres sites pour suivre la génération Z

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.