langue de bois chez les patrons pour parler des jeunes au boulot ?

auteur 

Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z

    Plus d'informations sur Eric Delcroix :
  • facebook
  • flickr
  • googleplus
  • linkedin
  • pinterest
  • skype
  • twitter
  • youtube

À en croire les dirigeants d’entreprise, ils sont prêts à donner une chance aux jeunes même s’ils n’ont pas les compétences et l’expérience requises, et ce, quelque soit la taille ou le secteur de l’entreprise ! Menteurs… ou plutôt, la langue de bois chez les patrons pour parler des jeunes au boulot à de beaux jours devant elle.

résultat enquête patron jeunes

résultat enquête patron jeunes

Pourtant, c’est ce que met en évidence le nouveau baromètre de la confiance des chefs d’entreprise envers les jeunes.Initiée par Les apprentis d’Auteuil, l’étude a été réalisée par OpinionWay.

Le résultat des 12% de l’influence du diplôme me laisse songeur ! Vous connaissez beaucoup de dirigeant d’entreprise ou de cabinets de recrutement qui ne regarde pas le niveau d’étude ?

Si le jeune ne répond pas au critères de sélection, le CV ira presque automatiquement vers la corbeille… Pas de rendez-vous ! Ne parlons même pas du nombre d’années d’expérience !

Il y a encore quelques années, cela m’amusait toujours beaucoup de voir le recrutement de community manager avec 5 ans d’expérience, alors que le métier existait depuis à peine 2 ans ! j’ai souvent l’impression que rien n’a changé dans le domaine !

Accorder sa confiance aux jeunes est l’une des valeurs de l’entreprise la plus partager (çà doit faire « bien » de dire cela). Mais la confiance à ses limites, 1/3 seulement pensent, j’ajoute « éventuellement » proposer un poste à responsabilité aux mêmes jeunes, hormis dans le BTP (près de 50 %).

Pourtant, il est nécessaire que l’état d’esprit des entreprises change dans ce domaine, et notamment les TPE-PME qui sont à la traîne dans ce domaine. La créativité et l’innovation est désormais dans les générations jeunes.

Bizarre également le résultat sur les 86 % des dirigeants qui considère que les jeunes est une population plutôt « facile à manager » et qui ne pose pas de problème particulier, tout au moins pas plus que les autres salariés !

Deux solutions : soit ils n’ont jamais manager un jeune (regarder sur le net sur ce que l’on trouve sur à ce sujet), soit ils annoncent l’inverse de ce que j’entends de la plupart des dirigeants qui me confient leur difficulté à savoir gérer cette nouvelle génération qui arrive !

Allez Messieurs Dames les dirigeants. On arrête la langue de bois ! On parle vrai ! Un peu plus de confiance dans la génération Z ou C et tout ira mieux 😉 Désormais, nous arrivons dans une société où l’on fait ce que l’on dit. Donc, passez du chemin pavé de bonnes intentions et passez aux actes pour profiter pleinement de la richesse de la jeunesse… !

Vous pouvez consulter l’ensemble des résultats dans un pdf de 16 pages 😉


Laisser un commentaire