génération Z : revue de presse francophone du 8 décembre

auteur 

Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z

    Plus d'informations sur Eric Delcroix :
  • facebook
  • flickr
  • googleplus
  • linkedin
  • pinterest
  • skype
  • twitter
  • youtube
génération Z : the next génération

génération Z : the next génération (l’icône du compte Twitter sur la génération Z

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas 😉 En effet, j’ai l’impression à la vue des articles publiés cette semaine dans les médias francophones que l’on commence « enfin » à parler de la génération Z !

Bien sûr, pas toujours dans le sens que je souhaiterais… mais au moins, on en parle et je vois apparaître de la veille au sujet de la génération qui nous intéresse ! Même si elle n’a pas débuté cette semaine, par exemple, le compte Twitter @_Generation_Z a repris du service en novembre alors qu’il était abandonné par les étudiants de Grenoble em depuis 2011 ! D’autres comptes scoop-it ou dans Tumblr ont également été mis en place ces dernières semaines… J’ai remarqué également que certains veilleurs commence à diffuser de l’information à leur sujet ! Un signe 😉

Autre remarque, aujourd’hui dimanche, j’ai fait un skype avec une « future entreprise » 😉 qui concernera nos jeunes de la génération Z (j’espère que le projet aboutira) et en fin d’après-midi, un futur journaliste (génération Z lui-même ou très proche, c’était assez amusant de lui répondre 😉 m’a interviewé sur le sujet…

La surprise est souvent grande quand j’annonce que peu d’entreprises demandent des explications sur le marketing, l’éducation ou l’arrivée des jeunes de la génération Z en entreprise ! J’avance 2-3 explications : un certain nombre d’entre elles pensent que la génération Z n’apportera pas de modifications « transcendantales », d’autres croient qu’ils tireront profit du savoir de la génération Z puis les « materont » (entendu),  une autre partie travaille en secret sur eux en essayant de comprendre par eux-mêmes (tout en se posant beaucoup de questions sur le sujet qu’ils laissent sans réponses, même si ces réponses existent !)…

Mais, je remarque toujours avec délectation que lors des conférences (cette semaine se sont mes filles qui assistaient qui s’en amusaient en me le racontant) des personnes du public acquiescent en disant : «c’est vrai ce qu’il dit ! Ils sont comme cela en effet !» 😉 Oui, je sais… il suffit de les observer 😉

Petit rappel, en cas de besoins, n’hésitez pas à me contacter ou à consulter une partie de mes services au sujet de la génération Z 😉 Allez, je vous livre un scoop, je mets en place des téléconférences sur la génération Z et l’entreprise à la rentrée 2015… Je peux dès à présent vous fournir des informations sur le sujet : coût, contenu, durée…

Bon, vous n’êtes pas là pour entendre mes jérémiades, mes projets professionnels ou autre sur le sujet, mais pour la revue de presse de la semaine 😉 Voici donc la revue de presse sur la génération Z issue des sources francophones…

Les jeunes sont des gens comme les autres

Le titre de Capitaine commerce m’a beaucoup plu… avant toute chose, car les jeunes de la génération Z sont des gens comme les autres avant d’être de pseudo zombie, mutants…  🙂 Ce n’est pas la première fois qu’Olivier parle du comportement des jeunes dans ce qui est l’un des sites de référence du e-commerce en France.

Effectivement, comme il l’indique en réponse à ma remarque, il ne faut pas prendre son expérience comme une étude mais comme un compte-rendu d’expérience… Cela est toujours enrichissant 😉

J’en profite pour répondre à sa réaction suite à mon commentaire : il est vrai que j’ai également observé que parfois les jeunes terminent (le mot est important) leur commande en ligne sur l’ordinateur… et je me dois d’ajouter qu’ils râlent dans ce cas sur un site qui, parole de génération Z, n’est même pas foutu de mettre un place un système efficace d’achat sur mobile !

Maintenant que je vous ai dit cela, il vous reste à aller lire l’article d’Olivier : Les jeunes sont des gens comme les autres dans lequel, nous avons la confirmation qu’ils sont attirés par les prix bas, les promos… ; ils n’ont pas peur de l’interface ; veulent tous de la nouveauté, de l’originalité… mais choisissent tous le même produit !

Les enfants et le numérique : Bonne ou mauvaise idée ?

Je suis toujours surpris que l’on puisse encore, en 2014, se poser le type de question comme le fait le journal des femmes : Les enfants et le numérique : Bonne ou mauvaise idée ? 

Évidemment, après un tel titre ce ne peut être qu’un article alarmant qui suit ! Enfin, il commence comme cela !

Plus exactement par la baisse des résultats scolaires à partir de 30 minutes d’exposition aux écrans par jour (The American Journal of Family Therapy) Je renvoie à la SMENO qui parle désormais d’usages !

Ouf, les résultats sont à mettre en perspectives puisque les Américains passent beaucoup plus de temps devant les écrans que les Français par exemple. On peut et doit, donc, prendre ces conclusions avec des pincettes (ndlr : pourquoi en parler alors ?)

Le témoignage d’Alain Lieury contrebalance ce résultat pour la France : « Lire, regarder la télé, téléphoner ou jouer à des jeux vidéo n’a aucune influence sur les performances (…) Sauf pathologie ou exagération (addiction, télé dans la chambre…), les Enfants du Numérique ne craignent pas plus des loisirs du numérique que la génération du Baby Boom en lisant, ce qui était considéré comme néfaste, les Bandes Dessinées et que la génération des enfants de la Télé qui ont été nourris à Goldorak et Candy ! »

Le numérique à l’école est un sujet un peu délicat. Le passage au numérique doit être bien fait, et il faut éviter de tout numériser pour le principe. Aujourd’hui, 1/3 des professeurs utilisent des manuels numériques avec plus ou moins de succès (ce n’est pas le pourcentage pour les jeunes autour de moi ! On pourrait connaître la source?).

À noter également un passage sur Ghislain Dominé (le monsieur qui a eu des problèmes avec l’éducation Nationale suite à ce qu’il avait écrit et montré 🙂 Je parle également de Ghislain dans écoles, enseignement, élèves : les problèmes des enseignants

Au final… l’article ne se mouille pas… Si j’étais un parent lambda je ne saurais pas quoi penser sinon rester sur mes idées de départ après la lecture de cet article qui se conclue d’ailleurs par : Le thème des enfants et du numérique est donc aujourd’hui très problématique, aussi bien pour les résultats qu’ils auront sur les enfants que sur les moyens de le mettre en œuvre à l’école ou l’art de faire un article pour dire qu’on en sait rien !

Top 10 des applications préférées des jeunes

Ecommerce mag a publié un diaporama sur le Top 10 des applications préférées des jeunes constatant selon l’étude de Médiamétrie du 1er trimestre 2014 que dans la génération C (15-24 ans), encore elle, 8 internautes sur 10 sont équipés d’un smartphone.

Il n’y a évidement pas de surprise dans les applications citées (j’ai conservé l’ordre d’apparition de l’article) :

  • Snapchat
  • Candy Crush Saga
  • WhatsApp qui continue petit à petit sa percée
  • Vine
  • Twitter
  • Shazam
  • Skype
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Management : comprendre les collaborateurs de demain

Les échos ouvrent leurs pages à Frederic Fougerat, le directeur de la communication du groupe Altran pour l’article Management : comprendre les collaborateurs de demain, où il nous parle de la génération C (pour mémoire, cette génération est à cheval sur la génération Z et la Y).

C’est dit : les nouveaux collaborateurs sont de plus en plus rétifs à l’autorité. Le management va donc devoir s’imaginer plus interactif, davantage basé sur le partage et la négociation.

Leur hyperconnectivité n’est pas une forme de divertissement au travail et le temps de travail ne se limite plus à des heures de bureau.

La génération C est aussi beaucoup plus exigeante que les précédentes. La réactivité et la rapidité font partie de leur mode de fonctionnement, mais aussi de leurs attentes.

La quête de sens et d’expérience prime souvent sur la rémunération, et le goût du défi et la soif d’apprendre dominent. Ils veulent vivre le travail comme une expérience.

L’entreprise devra lutter contre les manipulations de l’information en provenance de la direction, de la communication ou des syndicats. Il faut désormais penser l’entreprise en communauté de vie et surtout l’argent ne fait pas la loyauté !

Employabilité : se préparer aux métiers et compétences de demain… dès aujourd’hui ?

Manpower à l’origine de l’article Employabilité : se préparer aux métiers et compétences de demain… dès aujourd’hui ? se fait l’écho d’un rapport sur l’évolution des formes d’emplois et sur l’employabilité de l’Institut de l’entreprise.

L’emploi à vie est mort, vive l’employabilité, même s’il est impossible de prévoir précisément les métiers et les compétences de demain ce qui limite l’action de la formation initiale pour développer l’employabilité.

Voici ce que l’on peut prendre en compte dès aujourd’hui :

  • L’automatisation de certains métiers (45 à 55% des emplois qui pourraient être automatisés d’ici 20 ans, en fonction de leur localisation géographique
  • Les transformations de l’économie notamment avec le numérique
  • Renforcer la mobilité géographique et fonctionnelle (changement de poste ou d’affectation) sans oublier l’internationalisation du recrutement !
  • Sortir du culte du diplôme : place aux soft skills et au big data
  • Anticiper les besoins en compétences de demain

Tout savoir sur les « Millenials » ou la génération Z

Matthieu Tran-Van y va un peu fort avec son titre : Tout savoir sur les « Millenials » ou la génération Z… je sais que je me définis souvent sous la forme d’un vieux débutant et concernant la génération Z plus spécifiquement, je continue d’en apprendre tous les jours… et jamais, je ne dirais que je sais tout sur cette génération Z !

D’autant plus qu’il réussit l’exploit de nous expliquer tout en quelques lignes en s’appuyant sur l’étude Meet Generation Z: Forget Everything You Learned About Millennials de Sparks and Honey ! J’aime beaucoup cette étude moi aussi… beaucoup de personnes s’en sont fait l’écho (suffit de regarder)… mais depuis sa parution de l’eau a coulé sous les ponts… et d’autres études complémentaires sont parues…

Donc, si savoir tout sur la génération Z consiste à dire :

  • Ils sont mûrs et indépendants, réfléchissent au futur et sont réalistes, ont une conscience collective, entreprendre très tôt en visant le succès (houps pas certain pour la visé du succès en plus… ) ….
  • Les videos, les réseaux sociaux, les smartphones, le téléchargement de musique… euh, y’aurait pas un oublie ! l’image ?
  • leur parler en images avec des messages courts, les traiter en adultes, collaborer avec eux tout en les aidant à collaborer avec d’autres, leur parler de la valeur des choses (quelle valeur ? l’argent ?), leur donner des buts sociaux à combattre (ils ne sont pas capable de les trouver tout seul ?), abreuver leur curiosité, blaguer et jouer avec eux (rire… j’vois bien les marques blaguer et jouer avec eux de but en blanc !)

Vraiment si c’est cela tout savoir sur la génération Z, je ne vois pas l’intérêt de ce blog… Dites moi si je dois continuer 😉

Je préfère le titre quelques notions de la cyber génération même si je relève pas mal d’erreurs et de confusion ! j’aimerai bien que l’on m’explique pourquoi et comment «Ils viennent semer le trouble dans le quotidien des générations précédentes»

Cent métiers d’avenir pour nos enfants

100 métiers d'avenir pour la génération Z

100 métiers d’avenir pour la génération Z ?

Le titre du dossier de la Tribune : 100 métiers d’avenir pour nos enfants m’attire car je suis infoutu de trouver plus d’une dizaine de métiers qui vont apparaître dans le futur… donc, comme je n’ai pas acheté le journal, j’ai recherché sur le net et merci Google, un pdf avait été mis en ligne 😉

Après lecture rapide… je ne vois que 10 gros titres métiers annoncer dans la revue ! Une erreur de zéro ou ais-je mal lu ? En plus, ces métiers annoncé je les ai déjà vu dans d’autres supports…

Ah non, à y regarder de plus près, y’a un « listing » des boulots les plus dingues de la Silicon Valley ! Ils sont d’avenir aussi ? J’adore le Facebook Guru (être le co-auteur de l’un des 2 premiers livre en français sur Facebook, ça donne aussi le titre ? Si oui, j’suis Facebook Guru 😉  j’dois aussi l’être pour Linkedin, les réseaux et médias sociaux, etc. 😉

Est-ce que tout compte fait La Tribune fait mieux que moi dans son anticipation ? D’ailleurs, je renvoie à l’article ci-dessus : Employabilité : se préparer aux métiers et compétences de demain… dès aujourd’hui ? où il est dit : «impossible de prévoir précisément les métiers et les compétences de demain» ! 

Et, je pense qu’il serait temps également de mettre en parallèle à ces nouveaux métiers, les activités et métiers qui vont s’arrêter ! Vous pensez que le métier d’enseignant demain sera le même qu’aujourd’hui ? Que le métier de caissière existera encore ?  Que le métier de médecin sera encore celui d’aujourd’hui ? que le métier de commercial… que des pans complets de secteurs économiques sont appelés à disparaître ou se transformer radicalement… que, que…

Je crois que cela serait pourtant utile pour les conseiller d’orientations dans les établissements scolaires…   et les parents également !


Commentaire

génération Z : revue de presse francophone du 8 décembre — 2 commentaires

  1. Merci Eric pour la citation de ma #Présentation du Vendredi. Je constate que vous êtes toujours aussi « mordant » dans vos propos. L’étude que j’ai relayé donne seulement une synthèse de ce qu’il faut savoir sur les millenials: rien à voir avec blog qui est bien plus riche sur ce sujet.

    J’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire et vous croiser sur les ondes. Et toujours cette même barbe, symbole infini de votre sagesse supérieure en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter… et en génération Z du coup 🙂

Laisser un commentaire