génération Z : la revue de presse francophone du 2 fév.

auteur 

Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z

    Plus d'informations sur Eric Delcroix :
  • facebook
  • flickr
  • googleplus
  • linkedin
  • pinterest
  • skype
  • twitter
  • youtube
Vinekids, la version de de Vine pour les enfants de la génération Z  est dispo sur iOS !

Vinekids, la version de de Vine pour les enfants de la génération Z  est dispo sur iOS !

Bon, désolé, je n’ai pas eu le temps la semaine dernière, une nouvelle fois, de faire la revue de presse anglophone… cela commence à dater… je sais… mais j’ai mon excuse 😉 Je devais soigner ma série de billets : Un web 2.0 (blog, réseaux et médias sociaux) mal digéré qui donne des renvois .

Mais, je dois être à demi-pardonné… car j’y parle de la génération Z 😉 Difficile de faire autrement pour soigner les maux du web 2.0, des blogs, réseaux et médias sociaux 🙂

Et, pour me faire doublement pardonner, je peux déjà vous annoncer que l’AFP prépare une série d’articles sur la génération Z pour le 10 février. Mais, je ne vous en dis pas plus pour l’instant… Surveillez vous journaux vers la mi-févier, je parie que beaucoup reprendront ces articles 😉

Et pour vous faire patienter pour la revue de presse anglophone 🙂

Le papa : "Je pense qu'il est temps de parler de sexualité" Le fils : "Que veux-tu savoir ?"

Le papa : « Je pense qu’il est temps de parler de sexualité » Le fils : « Que veux-tu savoir ? »

Je vous l’ai dit, on va beaucoup parler de nos ados, de la génération Z en France cette année 🙂 Ce n’est pas trop tôt !

Bon, c’est pas tout cela… mais cette semaine, y’avait quoi au sujet de la génération Z et des jeunes dans les médias…

La longue traîne de #lagrandeinvaZion

Les retardataires de la #lagrandeinvaZion se sont manifestés 😉

Pourquoi faut-il anticiper la génération Z ?

Il semble normal que le site étudiant et entrepreneur dégaine au sujet de la génération Z 😉 Ce sont les futurs étudiants et entrepreneurs 🙂

Cet article Pourquoi faut-il anticiper la génération Z ? est d’autant plus intéressant qu’il est écrit par un génération Y de 94, donc comme il le dit lui-même proche de la génération Z dont il subit les influences 😉

Il remarque que la génération Z est en train de modifier tout un système mis en place par les générations précédentes au sein de l’entreprise.

Il propose également un début de réponse à la vision morose de l’entreprise par la génération Z en se basant sur les motivations qui animent cette nouvelle génération.

La génération Z, à un rapport différent à l’argent. Cette génération à soif de découverte, de voyages, d’épanouissement, de création. Elle abat le cliché de la supériorité par le diplôme.

La génération Z est une génération très curieuse, toujours aussi « zappeuse » que les Y, mais à la spécificité de vouloir toucher à tout ! Cette génération développe une multi-appartenance à différents courants et tendances.

Les Z accordent autant, voire plus de valeur à un « tuto » qu’à un cours. Le rapport à la connaissance est remis en cause.

Pour ma part, je suis très loin d’être certains que les MOOC (Massive Open Online Course) en entreprise puissent répondre aux besoins de la génération Z. C’est de la poudre aux yeux que l’on jette aux entreprises !

Less Z sont conscient que la construction d’un réseau professionnel sera (moi, j’aurais mis est… car il se le fabrique déjà) déterminant pour leur avenir professionnel.

« La génération Z, représente les clients et collaborateurs de demain d’aujourd’hui. »

La génération Z, une génération de futurs entrepreneurs

Zevillage, sous le plume d’une vieille connaissance Xavier de Mazenod prend l’axe évident de la création d’entreprise pour parler de l’étude #lagrandeinvaZion dans La génération Z, une génération de futurs entrepreneurs 🙂

Je n’en attendais pas moins de lui 😉

Je suis d’ailleurs ravi de lire : ces jeunes ne rejettent absolument pas le monde de l’entreprise, à condition toutefois d’y apporter leur contribution et d’y imposer leurs propres exigences ! Quelqu’un qui a compris 😉

Et d’ailleurs, il poursuit… : la génération Z compte bien instaurer ses propres modèles d’entreprises (en ajoutant une référence à l’étude réalisée par le Club des Entrepreneurs auprès des 18 – 27 ans qui faisaient déjà rimer la création d’entreprise avec l’épanouissement professionnel, quitte à toucher une rémunération peu élevée au début de leur activité.

 

 

 

Les autres…

Je ne vais pas faire un compte rendu des lectures pour ceux qui se sont contentés de « reprendre » le dossier de l’étude, avec je le répète le risque souvent d’oublier d’autres aspects sociétaux ou même au sein de l’entreprise comme le marketing, le commerce…

  • Moovijob – La Génération Z : la future Grande InvaZion de l’entreprise ?
  • Offre-emploi.info – Comment la génération Z perçoit-elle le monde de l’entreprise ?
  • ef-el – de génération Y à génération Z (avec un désaccord les 2 générations n’ont pas une maîtrise innée des outils du numérique et leur propre gestion de l’information… la génération Z là… reste un problème, encore faut-il qu’elle sache réellement l’employer pour l’entreprise ! Elle n’a pas été formé à cela ! )
  • blog-emploi – Le monde de l’entreprise vu par la génération Z
  • le monde du chiffre – La génération Z et l’entreprise
  • heure digitale – Lumière sur la génération Z : « La Grande InvaZion »
  • ITG (site sur le portage salarial) – Réconcilier la génération Z avec l’entreprise : passionnant défi ! (évidemment, il fallait s’y attendre, il y a un couplet sur l’adéquation du portage salarial avec la génération Z ! Si, en apparence cela pourrait plaire à la génération Z, je ne suis pas du tout convaincu qu’ils apprécient pour la plupart les intermédiaires 😉
  • le kotidien (site Guyanais) – Chefs d’entreprises préparez-vous, la génération Z arrive
  • toul emploi – Génération Z

Quand le fossé se creuse entre les jeunes et l’entreprise

Challenges revient sur la génération Z cette semaine… Je l’avais mentionné parmi ceux qui avaient parlé de la génération Z suite à l’étude de la BNP !

Kira Mitrofanoff dans Quand le fossé se creuse entre les jeunes et l’entreprise a gratté un peu au delà de l’étude qui fait le buzz en France actuellement…

Elle prévient les DRH, ils peuvent se faire des cheveux blancs !

Pour établir cette prédiction, elle se base sur 3 études :

  • Le baromètre annuel sur l’humeur des jeunes diplômés Deloitte (si une majorité reste optimiste, les autres sont perplexes, inquiets, voire lassés).
  • NewGen Talent (centre d’expertise de l’Edhec), insistait sur les problèmes de fidélisation liés à leur déception quant à leur premier job.
  • l’étude BNP Paribas – The Boson Project, qui tirait l’alarme avec un focus sur les 15-20 ans.

Ce que je note dans son analyse, très orientée génération Y (mais ils donnent le ton de ce qui nous attends avec les Z)… La génération selfie a besoin d’un feed-back régulier (adieu les entretiens annuels).

RH : comment les entreprises devraient gérer le choc des générations X,Y et Z

LSA nous parle de l’étude de Hudson sur la confrontation des générations X,Y, Z dans le monde du travail (réponse de 28 000 professionnels dans le monde) !

Je reste sur ma faim… tant le problème de cette cohabitation de 4 à 5 générations en réalité est grande !

Donc, je ne peux me contenter de : «Pour Hudson, les styles de management de ces générations sont très différents.», ni même du seul conseil : «Hudson encourage les DRH à faire travailler les générations ensemble et à avoir en tête les qualités de chaque génération lors des recrutements»…

Je pense qu’il ne faut pas être grand devin pour « sortir » ce type de phrases qui ne font pas beaucoup avancer !

5 générations se côtoieront au travail d’ici 2020

Je préfère de loin le contenu de l’article au titre moins accrocheurs : 5 générations se côtoieront au travail d’ici 2020. Ah, évidence ou pas, je suis sur un site canadien journal Assurance.

C’est un retour sur la présentation de l’avenir des soins de santé au Canada fait parJean-Guy Gauthier, vice-président d’Aon Hewitt,

En 2020, au Canada, la force de travail sera composée :

  • 7 % de génération Z ;
  • 50 %; de génération Y,
  • 20 % pour  la génération X,
  • 22 % pour génération des boumeurs,
  • 1 % de la génération des traditionalistes.

il sera plus facile de mobiliser la génération Z en parlant de santé et en parlant de vivre une expérience plutôt que de parler d’assurance collective ; les générations Y et Z seront davantage préoccupées par les délais d’attente et interpelées par la technologie et la possibilité de choisir leur praticien.

Notons également que M. Gauthier croit que les employeurs avant-gardistes sont ceux qui lieront de manière plus proactive la santé des employés aux résultats de l’entreprise et que l’impact de la technologie sera grand sur les régimes en raison de la création de nouveaux médicaments plus coûteux.

Apprendre le droit autrement, c’est possible !

C’est par Studyrama que j’apprends que la Faculté de Droit de l’Université Catholique de Lille a mis en place une pédagogie originale pour répondre aux attentes des «étudiants ancrés dans une « génération Z » sans cesse en mouvement et en recherche d’échanges».

Les nouveautés  :

  • Le principe du « Pre-read »
  • Le « One week / one course »
  • L’accent mis sur la culture générale

Les résultats semblent ne pas se faire attendre puisqu’au 1er semestre le niveau a augmenté d’un point en comparaison avec l’année précédente. Les étudiants se sentent davantage impliqués et engagés pendant le cours, les enseignants saluent quant à eux l’interactivité et le changement positif émanant de cette nouvelle méthode.

 

Comment faire consommer la génération Z ?

C’est dans une tribune de Julien Rocher sur le site chef d’entreprise que l’on traite de marketing et de commerce concernant la génération Z !

C’est d’autant plus amusant… que l’auteur commence par expliquer les résultats de l’étude BNP PAribas – Boson Project : La grande invaZion pour en arriver là…

Le phénomène de précarité n’est plus subi mais intégré dans leur projection de vie. La nécessité de se ré-inventer en permanence et de s’adapter à un environnement mouvant est donc largement assimilé pour eux.

Puis nous avons le paragraphe sur une génération tournée vers l’entreprenariat, une bande d’amis ultra mobile et connectée, leur réseau social : Snapchat… pour enfin arriver à ce qui nous intéresse : comment la génération Z achète !

La génération Z va s’informer à propos de ses achats produits sur son mobile durant les cours.

Son désir de consommation : prescription des amis qui possèdent ce produit, son achat sera impulsif mais précis. (pas du tout certains que leurs achats sont impulsifs… j’ai plutôt remarqué l’inverse, ce que confirme des études présentent dans ce blog !)

Il ne changera pas d’avis sur la marque qu’il souhaite acquérir. Houps… là, c’est faux… toutes les études disent l’inverse. Ils n’ont rien à faire de la marque !

Pas certain non plus que le descriptif du processus d’achat corresponde !

Par contre, pour l’effet Pop-Up stores, ou magasins éphémères, je trouve le discours un peu trop commercial même si je pense que c’est une solution qui peut leur convenir parfois ! : … ils permettent de maintenir les jeunes consommateurs dans un état d’excitation et d’émotion forte qui les poussera à consommer … plus que ce qu’ils avaient prévu.

Pour la faire consommer : il faut l’amuser … et se faire oublier. Pour se faire entendre, les marques doivent donc se rendre là où la génération Z est émotionnellement la moins prudente.

Information des jeunes : observer, analyser les pratiques

C’est désormais une habitude, L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et son observatoire de la jeunesse nous informe sur sa formation-action mise en place en Alsace d’octobre 2012 à mars 2014.

J’avais déjà évoqué cette action en juin dernier en mentionnant le résumé d’une présentation à Strasbourg au sujet de 2 enquêtes réalisées auprès de jeunes de 15 à 30 ans sur leurs pratiques d’information.

Ici, il nous donne un dossier dont voici le contenu :

  • présentation générale de la démarche
  • Les 2 enquêtes précédemment mentionnées sur les pratiques d’information des jeunes
  •  Principes méthodologiques de la formation action des professionnels et application dans le cadre du réseau Information Jeunesse
  • 6 enseignements de la formation-action
  • Les pratiques d’information des jeunes en Alsace : analyse de la première enquête
  • Un programme « Information jeunesse et Service public régional de l’orientation » expérimenté dans huit régions
  • Les jeunes Bretons et leurs stratégies d’information : enquête réalisée par le réseau Information Jeunesse de Bretagne (2013)
  • Stratégies d’information des jeunes bourguignons : les résultats de l’enquête.
    « Conférence LOR’Jeunes » sur l’information et l’orientation des jeunes (vidéo)

Commentaire

génération Z : la revue de presse francophone du 2 fév. — 2 commentaires

  1. Ping : génération Z : la revue de presse internationale du 12 fév - Génération Z, qui sont-ils

Laisser un commentaire