Dans Facebook dès 6 ans

auteur 

Eric Delcroix est spécialisé en conseil, contenu, communication digitale, formation, internet, réseaux et médias sociaux, picture marketing, Facebook, Pinterest, Linkedin, Twitter, génération Z

    Plus d'informations sur Eric Delcroix :
  • facebook
  • flickr
  • googleplus
  • linkedin
  • pinterest
  • skype
  • twitter
  • youtube

L’âge pour s’inscrire à Facebook est de 13 ans depuis la traduction de Facebook. Comme pour certains services de Google d’ailleurs !

D’un autre côté, la plupart des parents nous rabâche régulièrement le refrain des dangers de Facebook et des réseaux sociaux.

4% des enfants sont inscrits dans Facebook dès 6 ans

Aussi, lorsque en 2012, Minor monitor publiait son infographie, elle m’avait fait sourire… 38% des enfants inscrits sur Facebook étaient alors âgés de 12 ans et moins et 4% d’entre eux sont âgés 6 ans et moins !

N’allez pas me faire croire que ces enfants de la génération Z se sont inscrits seuls sans que leurs parents s’en aperçoivent ! Et ce, d’autant plus que 30% de ces mêmes enfants passeraient plus de 2h par jour sur le réseau social…

Cela me rappelle la maman qui venant à la maison devant sa fille et les miennes assure que sa progéniture a un compte Facebook mais n’y va pas souvent ! Grand éclat de rire des filles (elles avaient toutes plus de 13 ans 😉 et de dire : «pas sur l’ordi.» La fille en question utilisait Facebook presque exclusivement sur son smartphone.

Bon, du côté de l’âge, je pense que le pourcentage d’enfants de moins de 13 ans utilisateurs des réseaux sociaux Facebook ou Twitter… est encore plus impressionnant en 2014… je n’ai pas de chiffre, mais l’impression que nous ne devons pas être loin de 50 % désormais…

Honnêtement, je n’ai pas d’avis tranché sur la question est-ce bien, est-ce mal ? Comme souvent, il y a du pour et du contre… Et rappelez-vous que c’est vers 2012 que Facebook évoquait la possibilité de supprimer la limite d’âge !

Où sont les parents ?

17% des parents ne regardent pas l’activité de leurs bambins (ce qui confirme que les parents ont accepté la présence de leurs enfants avant 13 ans dans Facebook – Pour mémoire, ils sont 38 % dans ce cas).

Je pense qu’il faudrait également relativiser ce chiffre ! Nous avons l’impression en tant que parent parfois de « surveiller » le compte Facebook ou Twitter de nos enfants (je n’évoquerai pas la notion de vie privée associée aux réseaux sociaux à l’image du courrier traditionnel – vous auriez aimé que vos parents lisent votre correspondance amoureuse en étant ados ?).

Mais je crois que pour beaucoup d’entre nous, les parents, même si nous avons l’impression de le faire, c’est rarement le cas, mais cela nous rassure de pouvoir le croire…  Cela rejoint ce que j’exprimais dans dangers dans les réseaux sociaux ? oui, mais pas où on pense !

Pour compléter mon explication, un cas concret ! L’une de mes filles lorsque sa mère s’inscrivit sur Facebook accepta d’être son ami ! Seulement, après l’avoir accepté, elle régla les paramètres de confidentialité pour que sa mère ne voit rien de son Facebook 😉 On disait que la génération Z ou C était numériquement mûre dès 13 ans je crois 😉

Un des paradoxes de la génération Z : les craintes des parents

Oh, je fais confiance aux parents… ils s’inquiètent ! Ce doit être le paradoxe de la génération Z ou de la génération C ! Ils s’inquiètent mais ce sont eux qui mettent les enfants dans les réseaux ou qui les laissent faire à leur guise !

Paradoxe entretenue par les médias et certaines structures qui profitent du « crime » pour se faire beaucoup d’argent.

Lâchons les mots qui fâchent : pédophilie, partage d’informations personnelles, personnes que l’enfant ne pourrait pas connaître, cyber-intimidationpornographie, messages ou photos à connotation sexuelle (à quand un parallèle entre ces messages et ces photos avec ce que l’on voit parfois à la TV), le vol d’identité.

Cerise sur le gâteau, égoïstement je pense, les virus sont évoqués. Imaginez, si en plus ce sont les enfants qui les acceptent sur l’ordi de Papa ou Maman…

Des exemples concrets de ce paradoxe des parents ? Les plus anciens se souviennent peut-être de la 1er émission d’Envoyé Spécial au sujet de Facebook et du « scandale » des 2 filles mineures… J’en avais rediscuté avec le journaliste… et l’on remarquait que les parents avaient signé l’autorisation de diffusion !

Autre exemple, alors que j’effectuais des recherches au sujet de chat roulette, j’avais « rencontré » 5-6 ados dans une chambre vers 3 h du matin en train de jouer sur ce service ! Je leur avais posé la question : «Où sont vos parents ?». La réponse : «ils dorment dans la chambre d’à côté !»

Vous n’allez pas me faire croire que ces chers chérubins possèdent leur propre machine, non ! Mince, ils ont tous des smartphones désormais !

J’arrête là. Je vous laisse consulter les résultats de l’enquête… Gardez juste en mémoire que c’était en 2012 🙂

Facebook et génération Z ou C - dans Facebook dès 6 ans

Facebook et génération Z ou C – dans Facebook dès 6 ans


Laisser un commentaire